Faut-il ou non pratiquer le cododo ?

Faut-il ou non pratiquer le cododo ?

Dans certaines cultures traditionnelles, bébé dort aux côtés de ses parents, dans le même lit. En France, le cododo, appelé aussi co-sleeping, réunit de plus en plus de familles adeptes de ce sommeil partagé. Malgré son succès, le cododo reste une habitude qui divise et fait débat, que ce soit au sein de la communauté des professionnels de la santé mais aussi parmi les parents. Alors, le cododo, bonne ou mauvaise idée ?

Principe et avantages du cododo

Faire dormir bébé dans le lit conjugal, entre papa et maman ou bien sur l’un des côtés : la pratique peut paraître ancestrale et pourtant, le co-sleeping fait désormais partie intégrante des techniques d’éducation. Certains parents vont plus loin et parlent de cododo dès lors que le couffin de bébé est installé dans la chambre parentale, accolé au lit.

Quels que soient les détails du rituel de sommeil, dans le lit ou dans un berceau proche, les parents adeptes du cododo défendent cette pratique pour plusieurs raisons :

  • Une expérience rassurante pour l’enfant comme pour les parents : Avoir bébé tout contre soi permet d’écouter, de surveiller sa respiration, de sentir ou entendre ses mouvements dans son sommeil, de savoir s’il a froid ou au contraire trop chaud. Allongés près de lui, ils peuvent le contempler, et lui murmurer des paroles rassurantes ou des mots d’amour comme seuls les parents à la fois heureux et inquiets savent le faire. Les nuits sont donc plus sereines pour toute la famille.
  • Une solution pratique qui facilite l’allaitement : bébé est là, maman n’a qu’à se rapprocher pour donner le sein tout en douceur, sans pleurs ni stress. Ces tétées facilitées favorisent par ailleurs la lactation.
  • Des nuits plus calmes pour le reste de la maisonnée : dès les premiers pleurs, les parents peuvent réagir sans pour autant que toute la maison soit réveillée en plein sommeil, plusieurs fois par nuit. Sans bruit, les déplacements sont réduits, et la tétée ou le biberon quasi immédiat.

Quels sont les risques ?

  • Le danger principal est le risque d’étouffement du nourrisson : que ce soit par les parents, involontairement dans leur sommeil, ou bien à cause d’un édredon ou d’un drap du lit, le danger est bien réel et menace la sécurité de bébé ! Pour empêcher cela, évitez les couettes et draps. Préférez enfiler une gigoteuse, rehaussez le thermostat de la pièce et installez votre tout petit sur le dos.
  • Le cododo est une habitude dont il devient difficile de se défaire lorsqu’elle s’inscrit dans la durée : elle entretient la fusion entre l’enfant et ses parents, plus particulièrement avec la maman. Généralement, le cododo prend fin naturellement lorsque l’enfant grandit et ressent le besoin d’intégrer sa propre chambre, son propre espace. Mais cela n’est pas toujours le cas et le cordon peut être difficile à couper.
  • Le sommeil partagé ne facilite pas la vie de couple et l’intimité des parents : l’omniprésence de votre enfant a forcément un impact sur la vie intime du couple.

Le sommeil partagé présente donc des avantages certains : un lien étroit se tisse entre le nourrisson et ses parents, les tétées sont facilitées, … néanmoins, la pratique n’est pas sans danger. Pour un cododo sécurisé, veillez à respecter quelques règles et surtout à trouver le bon équilibre pour conserver une belle relation de couple.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Mon enfant a peur du noir : que faire ?

•  La tétine : pour ou contre ?

•  Comment arrêter en douceur de bercer bébé ?

•  Notre enfant ne veut dormir que dans notre lit, que faire ?

•  Suite à un choc, mon enfant ne veut plus dormir dans son lit

•  Le doudou, un objet transitionnel, une aide pour grandir

Partagez sur :