Comment adopter un enfant ?

Comment adopter un enfant ?

Vous ne pouvez pas avoir d’enfant naturellement ou vous préférez adopter un enfant pour lui offrir une vie pleine d’amour ? Le blog La vie facile avec mon enfant vous explique les démarches pour réaliser une adoption.

Quelles sont les conditions pour adopter ?

En France, il faut être âgé d’au moins 28 ans pour prétendre à l’adoption. La personne qui choisit d’adopter peut être mariée, en concubinage ou célibataire, même si dans ce dernier cas les chances sont plus faibles. Découvrez les différentes possibilités d’adoption dans les pays du monde.
A noter qu’un couple marié peut adopter, ensemble, un enfant tandis que dans le cadre d’un concubinage ou d’un PACS, seul l’un des deux conjoints sera l’adoptant officiel. Quant à l’âge de l’enfant, il dépend de la situation. En principe, la personne qui adopte doit avoir au minimum 15 ans de plus que l’enfant adopté, sauf s’il s’agit d’adopter l’enfant de son conjoint, auquel cas, la différence d’âge doit être de 10 ans minimum. En revanche, il n’existe pas d’âge minimum pour l’enfant.

Faire une demande d’agrément pour adopter un enfant ?

Il s’agit ici de la première étape pour adopter un enfant, que celui-ci soit pupille de l’Etat ou qu’il réside à l’étranger. Cet agrément est indispensable pour aller plus loin dans l’adoption. Il a pour vocation de permettre aux autorités compétentes de s’assurer que l’adoption est un projet qui vous correspond et que vous serez à même d’élever cet enfant dans les meilleures conditions. C’est l’aide sociale à l’enfance qui délivre cet agrément qui sera ensuite valable 5 ans ou jusqu’à la concrétisation de l’adoption. Si vous souhaitez à nouveau adopter un enfant, une nouvelle demande d’agrément sera nécessaire. Si cet agrément vous est refusé, il est possible de demander un recours gracieux.

Comment obtenir l’agrément pour adopter un enfant ?

Dès lors que votre demande d’agrément a été adressée au Président du Conseil général de votre département, il ne vous reste plus qu’à attendre que le service d’adoption prenne contact avec vous. Afin d’obtenir l’agrément pour adopter un enfant, vous devrez faire l’objet d’une évaluation sociale puis psychologique, la première étant réalisée par un travailleur social, la seconde par un psychologue ou un psychiatre. Un rapport est ensuite rédigé par chaque intervenant. Les deux rapports sont remis à l’ASE et à la commission d’agrément pour déterminer si vous êtes apte à adopter un enfant.

Comment adopter un enfant une fois l’agrément obtenu ?

Pour une adoption en France, vous serez inscrit sur la liste départementale et votre candidature sera présentée au conseil de famille. Lorsqu’un enfant peut être adopté, il est présenté à la famille par l’intermédiaire de l’ASE, charge à elle ensuite d’accepter ou non l’adoption.
Si votre objectif est d’adopter un enfant à l’étranger, vous devrez vous adresser à l’Agence Française d’Adoption ou aux Organismes Autorisés pour l’Adoption et constituer un dossier. Il vous sera ensuite demandé de vous rendre dans son pays d’origine. Si vous n’en avez pas la possibilité, vous devrez être certain que les autorités étrangères vous accordent une dispense. La durée minimale de votre séjour dans le pays où se trouve l’enfant que vous souhaitez adopter varie d’un Etat à l’autre. Par exemple, au Mexique, il est obligatoire de résider durant 2 mois sur place. En revanche, à Haïti, on demande aux futurs parents de ne venir que lorsque le passeport est établi et que l’accord de délivrance du visa long séjour est donné. Enfin, intervient l’étape de l’apparentement à savoir la proposition d’accueillir l’enfant qui pourrait faire l’objet d’une adoption. Si vous acceptez, une décision judiciaire doit valider votre démarche et un visa long séjour adoption sera délivré à l’enfant. C’est ce visa qui vous permettra d’établir toutes les démarches nécessaires en France afin que l’enfant soit reconnu.

Partagez sur :