Comment dire non à son enfant ?

dire-non-à-son-enfant-

Pour de nombreux parents, dire « non » à leur enfant est une véritable épreuve. Pourtant, il est indispensable de savoir mettre des limites sans abuser de son autorité; votre enfant en a besoin !

Afin de vous accompagner dans cet exercice à la fois délicat et décisif, découvrez comment dire « non » à son enfant.

Soyez fermes (mais pas trop)

Un « non » est un « non » et il est très important que vous conserviez une certaine fermeté dans vos interdictions.
Votre enfant doit pouvoir trouver des limites chez vous, dans de différentes situations, même s’il cherchera à les contourner, les assouplir
ou même aller à leur encontre !

Cette recherche d’autorité fait partie de sa construction identitaire et de son éducation. Ne cédez pas à la lassitude ou à la fatigue en permettant ce que vous interdisiez la veille, et accordez-vous avec votre conjoint(e) pour énoncer les règles, d’une seule et même voix.

Expliquez

Afin que l’interdiction prenne tout son sens, vous devez expliquer les raisons de votre refus. Un « non » abstrait ne s’inscrira pas de manière compréhensible et pourra donc se contredire à loisir.
Si l’enfant comprend et qu’il se sent impliqué, il acceptera d’autant mieux la règle et vous respectera.

De même, essayez de rester cohérent et de ne pas faire ce que vous interdisez à votre enfant. Montrez l’exemple !
Si vous interdisez le grignotage, en plus d’expliquer les raisons de ce « non », évitez vous-même de le faire.

Adaptez à l’âge de votre enfant

Une règle n’a pas la même valeur ni la même réception pour un enfant de 1 an qu’un enfant de 6.

Établissez des priorités et hiérarchisez vos « non ». Vous pouvez par exemple commencer par imposer des règles de savoir vivre à la maison, en lien avec la sécurité de votre enfant, comme ne pas courir dans les escaliers.
Petit à petit, vous pourrez élargir le cercle des limites à respecter et des comportements à suivre.

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Comment gérer la période des « pourquoi »? 

• 5 astuces pour faire manger un enfant difficile 

Partagez sur :