Comment reconnaître l’autisme chez l’enfant ?

autisme-LVFE

L’autisme est une pathologie présente dès l’enfance pouvant engendrer des handicaps légers ou sévères dans divers domaines de la vie : relations sociales, comportements, communication, etc. Si vous vous inquiétez pour votre enfant, si vous suspectez l’apparition de celle-ci, sachez que plus cette pathologie est décelée rapidement et plus la prise en charge est performante.
Les premiers signes peuvent d’ailleurs être détectés dès l’âge de 18 mois.

Mais comment reconnaître l’autisme ? C’est ce que vous allez découvrir dès maintenant.

Incitez-le à interagir avec l’entourage

Le contact oculaire est la première forme de communication chez le nourrisson. Si vous avez des difficultés à capter le regard de votre enfant, si celui-ci est fuyant, cela peut être un des premiers signes de la maladie.

Ce trouble est souvent associé à l’absence de sourire, à de l’indifférence envers les personnes de son entourage. Vous pouvez également remarquer un manque persistant de réponses lorsque vous le sollicitez, lorsque vous l’appelez par son prénom par exemple.

À la suite de cela, vous avez peut-être constaté qu’il n’apprécie pas particulièrement les câlins et ne demande pas à être porté dans vos bras et cela vous inquiète ? C’est, en effet, une des manifestations possibles de l’autisme. Sachez, cependant, que ces signes ne sont que des soupçons qu’il est conseillé de vérifier.

Analysez sa capacité à communiquer

Si vous souhaitez détecter l’autisme, vous devez également prendre en compte sa capacité à communiquer. Cette pathologie se caractérise, entre autres, par une absence totale ou partielle de communication verbale, de babillage, de mimiques ou de gestes rudimentaires.

Pour analyser ses facultés, vous pouvez essayer de montrer un objet du doigt pour créer un lien avec votre enfant. Si la communication n’arrive pas à s’établir, il regardera ailleurs sans comprendre ce que vous essayez de lui dire.

Enfin, si votre enfant préfère la solitude et fuit toutes formes de communication, se fatigue rapidement ou s’énerve s’il ne profite pas de moments de calme et d’isolement, il semble nécessaire de consulter un spécialiste.

Dépistez des troubles du comportement

Un des signes les plus marquants est l’obsession pour certains objets et leur utilisation souvent inadaptée. Votre enfant a notamment tendance à effectuer des gestes répétés, rapides en s’énervant de plus en plus facilement. Mais il fait aussi tourner des objets pendant plusieurs minutes, il aime l’ordre et aligne ses jouets avec précision et minutie ou se balance sur lui-même.

En outre, il est nécessaire de rester vigilant si vous constatez que votre enfant présente un attachement démesuré pour des jouets étonnants comme les sources de lumière par exemple. Mais aussi, si votre enfant ne supporte pas le changement, si la routine et les habitudes le rassurent à tel point que le moindre écart lui provoque une crise de panique ou de colère, pouvant se manifester par un comportement maniaque.

Évidemment, tous ces signes ne peuvent pas remplacer l’avis et le diagnostic d’un médecin. Pensez donc à consulter si vous remarquez une ou plusieurs de ces manifestations.

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Fièvre pendant la grossesse : risque d’autisme à la naissance?

 Dossier maternité

 

Partagez sur :