Comment savoir si mon enfant est intolérant au lactose ?

intolerance lactose

L’intolérance au lactose touche un certain nombre de bébés et d’enfants. Comment savoir si mon enfant est intolérant ? Quels sont les symptômes et surtout, que faire dans ce cas ? Le blog La vie facile avec mon enfant vous répond.

Qu’est-ce que l’intolérance au lactose ?

Le lactose correspond au sucre qui est contenu dans le lait. Pour digérer ce lactose, notre système digestif produit une enzyme nommée lactase. Or, chez certaines personnes, la lactase n’est pas produite en quantité suffisante. Par conséquent, le lactose n’est pas digéré correctement, c’est ainsi que l’on devient intolérant à ce glucide. Cette intolérance peut survenir à tout moment. On la décèle chez certains nourrissons tandis que parfois cela intervient lorsque l’enfant a déjà quelques années. L’intolérance au lactose ne doit pas être confondue avec l’allergie qui, elle, est liée au système immunitaire qui se défend contre un aliment qui n’est pas supporté par l’organisme.

Quels sont les symptômes ?

Concrètement, si la lactase n’est pas assez présente pour assurer le travail de digestion, le lactose reste dans l’intestin et fermente. C’est ce phénomène qui produit les différents symptômes que l’on peut constater quand un enfant est intolérant au lactose, à savoir :

  • ballonnements
  • flatulences
  • diarrhées
  • vomissements

A noter que chaque enfant intolérant au lactose ne produit pas la même quantité de lactase. Les symptômes seront ainsi plus ou moins forts selon l’enfant, mais aussi selon la quantité de lactose ingérée.

Que faire si votre enfant semble être intolérant au lactose ?

Si vous constatez certains des symptômes précédemment cités chez votre enfant, il est recommandé de consulter un médecin qui pourra ensuite vous orienter vers un nutritionniste. Des tests seront réalisés afin de savoir si votre enfant est réellement intolérant au lactose. Ces derniers sont réalisés en laboratoire et peuvent ainsi déterminer le degré d’intolérance. Aussi, certains enfants pourront continuer à consommer du lactose en faible quantité, celle-ci sera déterminée par le nutritionniste. Si l’intolérance est trop importante, il existe diverses solutions. On trouve des comprimés de lactase qui permettent de mieux digérer le lactose voire des gouttes de lactase que l’on dilue dans le lait. Si l’intolérance est réellement trop importante, il existe du lait sans lactase. Bien sûr, il est totalement déconseillé de se procurer de tels produits sans avis médical.

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• A 6 mois, mon bébé refuse biberons et laitages : que faire ?

• Symptômes, diagnostic et traitement de l’IPLV chez l’enfant

 

Partagez sur :