Crise convulsive complexe : quels risques pour mon bébé ?

Crise convulsive complexe : quels risques pour mon bébé ?

Sara a posé la question suivante :

Bonjour,
bonjour, j’ai une question importante au sujet de mon enfant de 10 mois qui a fait une crise convulsive complexe a 40.2 de fievre, l’eeg pourrait montrer une asymetrie droite qui doit etre recontroler dici une semaine.
QUEST CE QUE CELA VEUT DIRE ET QUELS RISQUES POUR MON ENFANT ? je suis dans l’inquiétude
merci

Voici la réponse de la pédiatre : 

Une crise convulsive est caractérisée par des contractions musculaires involontaires et subites, occasionnant des mouvements plus ou moins localisés ou touchant parfois l’ensemble du corps.

Ces crises ont différentes causes : chez l’enfant en premier lieu la fièvre, mais aussi un déficit d’oxygénation, une intoxication, une épilepsie…

La crise convulsive hyperthermique ou crise convulsion fébrile (CCF) est une crise convulsive avec des contractions musculaires involontaires généralisées, liée à une température élevée, souvent supérieure à 39° sans rapport avec une infection du système nerveux central.

Elle touche 2 à 5% des enfants de 1 à 5 ans.

Le risque est maximum dans la deuxième année.

La rapidité de montée ou de défervescence de la  fièvre constitue un facteur déclenchant. Toute maladie fébrile de l’enfant peut être en cause. Dans certaines familles la fréquence des crises convulsives hyperthermique est plus importantes que dans la moyenne de la population.

On distingue les crises convulsives simples, et les crises convulsives complexes, compliquées ou sévères.

Les crises convulsives simples touchent l’enfant de six mois à cinq ans, sans antécédent neurologique. Elles sont d’emblée généralisées et durent moins de quinze minutes. Après la crise, l’examen est normal, la crise ne récidive pas dans les vingt quatre heures. On peut avoir des récidives avant l’âge de trois ans dans un tiers des cas. Aucun traitement médicamenteux préventif n’est prescrit en général. En cas de fièvre il faudra donner des médicaments antipyrétiques (contre la fièvre) bien répartis
dans la journée.

Les crises convulsives complexes représentent 10% des crises convulsives fébriles.
Elles durent plus de quinze minutes ou récidivent dans les vingt quatre heures. Il peut s’agir de crises focalisées, touchant une moitié du corps. On peut noter un déficit moteur après la crise. L’examen neurologique peut être anormal après la crise.
On note souvent des antécédents familiaux d’épilepsie. Cette crise peut parfois révéler une maladie neurologique.

Votre enfant a eu une crise convulsive complexe, et un électroencéphalogramme a été pratiqué à la recherche d’une cause neurologique. Cet examen va être contrôlé et interprété. Cela permettra au pédiatre ou au neuropédiatre de décider de l’opportunité d’un traitement adapté pour éviter une récidive. N’hésitez pas à poser toutes vos questions, faites part de vos inquiétudes aux spécialistes que vous rencontrerez lors de vos prochains rendez-vous.

Docteur Salomon-Pomper, la Pédiatre

 

Vous souhaitez réagir à cet article ? Posez une question à notre Pédiatre ?

 

Nous attirons l’attention des lecteurs de notre blog sur le fait que ce service gratuit a ses limites : aucun examen clinique n’étant réalisé par notre pédiatre, les éléments fournis par les lecteurs étant par nature parcellaires, les réponses ne sauraient engager ni la responsabilité de l’éditeur de ce blog, ni la responsabilité de son auteur qui ne peut que recommander la consultation d’un professionnel de la santé pour le cas évoqué dans une question. En savoir plus…

Partagez sur :