Dépression post-partum et baby-blues : quelles différences ?

Dépression post-partum

 

Après l’accouchement, 10 à 20% des femmes souffrent de dépression post-partum. Mais comment se matérialise cette dépression ? Comment la soigner ? Quelles différences avec le baby-blues ? Le blog La vie facile avec mon enfant vous répond.

Quels sont les symptômes de la dépression post-partum ?

La dépression post-partum intervient dans l’année qui suit la naissance de l’enfant. Cet événement est un tournant majeur dans la vie d’une femme et engendre bien des questions. Vais-je être à la hauteur ? Comment vais-je m’organiser ? Certaines femmes sont également perturbées par les changements corporels mais aussi par leur nouvelle place de mère et plus seulement de femme.
Concrètement, la dépression post-partum se matérialise de différentes manières. Certaines femmes perdent de l’appétit, ne parviennent pas à dormir correctement, se négligent et se sentent fatiguées. Elles peuvent être particulièrement irritables, anxieuses mais surtout se sentir incapables de s’occuper de leur enfant.

Les conséquences de la dépression post-partum ?

Souffrir d’une dépression post-partum peut avoir des conséquences sur la relation entre la maman et le bébé. Celle-ci peut commencer à douter de sa capacité à élever son enfant, à lui apporter l’attention dont il a besoin et à avoir un regard très sévère envers elle-même. Dans les cas les plus extrêmes, l’enfant peut même être victime de maltraitance, c’est pourquoi il est tout à fait essentiel de résoudre rapidement ce problème dès lors que les premiers symptômes sont constatés.

Comment soigner la dépression post-partum ?

Si vous présentez certains des symptômes évoqués précédemment, il convient d’en parler rapidement à votre médecin sans gêne ni tabou. Il est en effet essentiel de poser des mots sur ce profond mal-être. Comme toute dépression, elle pourra faire l’objet d’un traitement médicamenteux mais surtout d’un suivi psychologique ou psychiatrique. A noter que les femmes ayant déjà souffert de dépression sont plus susceptibles d’être sujettes à la dépression post-partum.

Quelle différence avec le baby-blues ?

La dépression post-partum est bien plus grave que le baby-blues. En effet, il s’agit d’une dépression qui peut durer plusieurs mois. Le baby-blues, s’il peut également se manifester par de l’anxiété, de l’irritabilité et de la fatigue, ne dure que quelques jours. Il s’agit simplement d’une période transitoire, conséquence des changements hormonaux intervenant chez la femme au moment de l’accouchement.

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Le baby blues, de quoi s’agit-il ?

  Comprendre la dépression post-natale paternelle

 

Partagez sur :