Interview d’une sage-femme : préparer l’accouchement

Interview d'une sage-femme : Préparer l’accouchement

Interview de Céline Muller-Pfeffer, sage-femme hospitalière au CMCO de Strasbourg

1. En quoi consiste la préparation à l’accouchement ?

La préparation à la naissance permet aux couples de s’informer sur la grossesse, d’aider les patientes à soulager les petits maux et d’aborder la préparation à l’accouchement. Elle consiste en 8 séances remboursées par la Sécurité Sociale avec une sage-femme libérale ou une sage-femme exerçant en milieu hospitalier. En général elle commence au 4ème mois par un entretien prénatal précoce individuel. Chaque séance dure entre 1h30 et 2 h. La présence du papa est bien sur possible et même souhaitable. 

2. Quelles sont les différentes préparations à l’accouchement ?

Il y a la préparation à l’accouchement dite « classique » abordant de tous les points importants de la grossesse : l’accouchement, les suites de couches, l’allaitement… Elle informe sur l’anatomie de la femme, le périnée, l’hygiène pendant la grossesse, l’alimentation. Elle aide la patiente à apprivoiser et maîtriser le moment de l’accouchement. La patiente apprendra à gérer la douleur par  la respiration et la relaxation. Elle aide également le couple à devenir parent, à les rassurer…

Il existe aussi des préparations tels que l’haptonomie, le yoga, le chant prénatal, la sophrologie, la préparation en piscine… Il faut s’informer chez une sage-femme pour savoir ce qu’elle pratique.

3. On parle de plus en plus de « projets de naissance », de quoi s’agit-il exactement ?

Un projet de naissance est un projet que le couple écrit, en général, pendant la grossesse et qu’il donnera le jour de l’accouchement à la sage-femme qui s’occupera d’eux. Ce projet est personnel et le couple peut y mettre ses attentes, les peurs, les désirs concernant le déroulement du travail, l’accueil du bébé. Par exemple une patiente peut y mentionner qu’elle ne désire a priori pas de péridurale, qu’elle souhaite allaiter, faire du peau à peau, écouter de la musique… Cela dit, l’écriture d’un projet de naissance n’est pas du tout obligatoire et on peut aussi parler de tout ça avec la sage-femme lors de l’arrivée à la maternité ou pendant le travail.

4. Peut-on programmer son accouchement ?

Si la grossesse est physiologique, c’est à dire qu’elle s’est déroulée sans aucun problème, on ne peut pas demander à programmer son accouchement. Un déclenchement se fait sur décision médicale lorsqu’un élément de la grossesse devient pathologique ou que le terme est largement dépassé. En effet, on pense qu’il y a moins de recours à la césarienne ou à d’anomalies pendant le travail lorsqu’on laisse le travail se déclencher spontanément.

5. Que pensez-vous de l’accouchement à domicile ?

L’accouchement à domicile est peu pratiqué en France. Certaines sages-femmes libérales le pratiquent et elles ne sont très souvent pas couvertes par les assurances qui sont hors de prix. Pour ma part, travaillant en milieu hospitalier depuis toujours, je n’ai pas du tout d’expérience dans le domaine. Je connais les espaces physiologiques qui existent dans les maternités (salle dite « nature » avec baignoire, lumière tamisée, possibilité de mettre de la musique, utilisation du ballon) et je pense qu’ils sont un bon compromis pour les patientes souhaitant un accouchement sans péridurale.

6. La péridurale : vous en pensez quoi ?

La péridurale est la révolution de ces dernières décennies en obstétrique. En effet les patientes ont maintenant le choix d’accoucher avec ou sans la péridurale. C’est une avancée pour les femmes mais ce choix appartient à chacune. Certaines femmes gardent l’envie d’accoucher sans celle-ci et il est nécessaire pour nous de les accompagner au maximum dans leur souhait. Il faut également savoir que la péridurale peut être « imposée » lors du travail pour une raison médicale (dilatation du col trop lente, bébé qui fatigue…) on parle alors de pose de péridurale pour indication médicale.

7. En quoi consiste-t-elle exactement et quand la maman peut-elle la demander ?

La péridurale est une analgésie qui permet la suppression ou la diminution des douleurs des contractions utérines. C’est un médecin anesthésiste qui va introduire de manière stérile un cathéter au niveau de l’espace péridural (bas du dos). Pour cela la patiente doit s’asseoir au bord du lit et faire le dos rond comme un chat. Ensuite, il désinfecte l’endroit repéré puis pratique une anesthésie locale. Puis, il guide une aiguille entre 2 vertèbres qui une fois bien placée permettra de passer le petit cathéter. Une fois le cathéter bien en place, l’aiguille est retirée et le cathéter, qui est en plastique très souple, est fixé. Il permet alors d’injecter les médicaments antalgiques.

Le but n’est pas de ne plus rien ressentir, mais de diminuer la douleur. C’est préférable pour qu’au moment de l’expulsion la patiente ressente toujours l’envie de pousser mais pas douloureusement. Une consultation chez l’anesthésiste est nécessaire au 9ème mois pour toutes les patientes (même celles qui ne souhaitent, a priori, pas de péridurale).

8. La césarienne requiert-elle une préparation spécifique ?

Une césarienne peut être programmée pour diverses raisons (bébé en siège, pathologie du bassin ne permettant pas un accouchement par voie basse, grossesse multiple…). Dans ce cas précis on peut se préparer plus spécifiquement. Une prise de sang sera nécessaire, on peut demander une visite spéciale de la salle de naissance (cela dépend cependant des établissements) ou lors de la visite de la maternité on peut poser des questions plus spécifiques. Il ne faut pas hésiter à en parler avec la sage-femme ou le médecin qui suit la grossesse.

Céline Muller-Pfeffer est sage-femme au Centre Medico Chirurgical Obstetrical des hôpitaux universitaires de Strasbourg depuis 2005. En tant que sage-femme hospitalière, elle travaille en salle de naissance au service des suites de couches mais sa mission englobe également la prise en charge des consultations prénatales, les surveillances intensives de grossesse et le suivi des grossesses pathologiques.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Guide des prénoms

Check liste de votre valise pour la maternité !

Interview d’une sage-femme : le déroulé de l’accouchement

Tout savoir sur la péridurale

Tout savoir sur le don de sang de cordon

Le baby blues, de quoi s’agit-il ?

 

 

Partagez sur :