Les jeunes mamans, accros à Facebook ?

Les jeunes mamans, accros à Facebook ?

Une augmentation observée chez presque la moitié des jeunes mères

Statistiquement, le fait de devenir mère conduit les jeunes mamans à une remarquable augmentation de leur présence et de leur utilisation du fameux réseau social Facebook.

C’est le fait intéressant que démontre une récente étude américaine conduite par l’université de l’Ohio (USA) et révélée par le quotidien britannique le Daily Telegraph. Ainsi, près de la moitié (44 %) des mères disent utiliser d’avantage Facebook après avoir donné naissance à leur enfant. 29 % n’ont pas observé de changement et seulement 27 % d’entre elles ont vu diminuer leur utilisation du réseau.

Et les papas dans tout ça ?

Cependant, cette étude montre aussi que du côté des pères, l’utilisation de Facebook reste le plus souvent la même après la naissance de leur enfant. Mais à quoi est donc dû ce besoin accru de « facebooker » chez les jeunes mamans ?

Sur Facebook oui, mais pour y parler de leurs enfants !

Elément notable : parmi les jeunes mamans questionnées sur leur utilisation de Facebook, 93 % ont déclaré utiliser Facebook principalement pour poster des photos de leurs bambins alors que les papas sont un peu moins nombreux à en avoir cet usage (83 %, ce qui n’est toutefois pas négligeable).

Un besoin de soutien face à certaines angoisses

L’étude a aussi démontré que ce sont les femmes les plus angoissées par rapport à leur nouveau rôle de jeunes mamans qui utilisent le plus Facebook. Peut-être parce qu’elles y recherchent un appui supplémentaire de leur réseau d’amis et de connaissances.

Le principal auteur de cette étude, Mitchell Bartholomew, en déduit que ces mères ont peut-être fait une pause dans leur vie professionnelle et qu’elles sont peut-être loin de leur famille. Ainsi, les contacts chaleureux qu’elles ont avec l’extérieur et les autres, via le réseau social Facebook, les aideraient à faire face et à s’adapter à cette nouvelle situation.

De jeunes mères de plus en plus isolée

Alors que quelques 32 % des jeunes mères interrogées ont indiqué ne pas ressentir le besoin de maintenir des liens en face-à-face avec leurs amis, les sondeurs ont remarqué que les femmes qui viennent d’accoucher sont de plus en plus isolées. Ceci s’explique par l’éloignement géographique de la famille qui ne permet plus, comme c’était traditionnellement le cas, de garantir l’entourage affectif et social des jeunes mamans et de leurs nouveau-nés.

En effet, 7 femmes sur 10 ont indiqué vivre à au moins 65 km de leur famille lors de l’arrivée de leur premier enfant. 23 % d’entre elles n’avaient aucun proche dans leur environnement local. Peut-on alors en déduire que beaucoup (trop) de jeunes mamans se sentent seules et isolées après la naissance de leur premier enfant ?

Partagez sur :