Mon enfant a des poux, que dois-je faire ?

Comment lutter contre les poux ?

De couleur grisâtre et de quelques millimètres de long, les poux parasitent les têtes de nos bambins. Ces invités indésirables, particulièrement horripilants, se nichent dans les cheveux ou les poils humains : vifs et résistants à l’eau (et aux shampoings classiques), ils colonisent rapidement la chevelure en pondant leurs œufs, les lentes. Les enfants sont des proies faciles et favorisent, malgré eux, la transmission. Comment donc les repérer rapidement et quels traitements ou soins permettent de lutter contre les poux ?

Comment savoir si votre enfant a des poux ?

Votre enfant se plaint que sa tête le pique ? Vous avez remarqué qu’il se grattait très fréquemment ? Les démangeaisons, le grattage intempestif et les plaies du cuir chevelu sont les signes de la présence de parasites de tête. Comment confirmer l’infestation ? Dès les premiers symptômes, prenez les devants et vérifiez la présence de poux de tête chez votre chérubin. Pour cela, vous pouvez utiliser un peigne fin, et peigner mèche par mèche sa chevelure.

Les poux et lentes aiment la proximité du cuir chevelu. Examinez en premier lieu les zones de naissance des cheveux comme la nuque ou l’arrière des oreilles. Si vous observez des lentes ou des poux vivants coincés dans les dents du peigne, l’infestation est avérée, il faut agir !

Où et comment l’enfant attrape-t-il des poux ?

La présence de poux, contrairement aux idées reçues, n’implique pas une mauvaise hygiène. Les adultes comme les enfants peuvent être infestés, et ce quel que soit le niveau social ou le lieu de vie. La transmission de ces parasites est interhumaine et se fait par contact direct d’une tête à l’autre. Les enfants sont des cibles privilégiées : la promiscuité, les jeux de récréation, les siestes collectives à l’école favorisent en effet une contamination rapide.

Quel traitement choisir pour les combattre ?

Les poux et lentes ne disparaissent pas seuls : pour s’en débarrasser, il faut utiliser des traitements ou soins spécifiques. Ce n’est que de cette manière que l’infestation sera définitivement stoppée. Pour lutter contre les poux, privilégiez un traitement rapide et efficace de la tête. Naturel ou chimique, le shampoing ou le soin anti-poux doit toutefois être respectueux du cuir chevelu. Demandez conseil à votre pharmacien.

Pour éviter toute transmission, il est important que toute la famille soit traitée ! Si l’alerte n’est pas donnée, pensez à informer la maîtresse et les parents des copains et copines de votre enfant. Enfin, lavez tous les draps et linges de toilette de la maison, à 60°.

Peut-on agir en prévention ?

École, piscine, cas avéré chez l’un des amis de votre enfant… votre enfant a, pour l’instant, échappé à la contamination, mais pour combien de temps ? L’huile essentielle de lavande agit comme un répulsif et permet de lutter contre les poux : quelques gouttes sur les taies d’oreiller, dans la chevelure et à l’arrière des oreilles peuvent suffire. Malheureusement, la vague d’infestation est souvent inévitable et mieux vaut rester en alerte.

Guettez les premières manifestations pour traiter rapidement est donc souvent la meilleure solution pour éradiquer ces locataires indésirables.

 

Cet article vous intéresse ? Découvrez également :

  Ma fille de 3 ans se tire les cheveux, que faire ?

  Faire vacciner votre enfant

Partagez sur :