Maladies infectieuses : protéger bébé pendant la grossesse

Maladies infectieuses : protéger bébé pendant la grossesse

De par les graves dangers qu’elles représentent pour le fœtus, certaines maladies doivent faire l’objet d’une attention accrue pendant la grossesse. Si vous êtes enceinte ou que vous prévoyez une grossesse, des examens de dépistage de ces maladies infectieuses vous seront prescrits et selon les tests et leurs résultats, certaines précautions seront à prendre. A travers cet article faisons le point sur les maladies infectieuses et la conduite à tenir face à celles-ci pendant la grossesse

La toxoplasmose

Le toxoplasmose est due à un parasite principalement porté par la viande et par les chats. Cette infection est bénigne pour tous sauf pour la femme enceinte. En effet, elle peut entraîner une maladie du fœtus ou de l’enfant à naître si elle est contractée pour la première fois pendant la grossesse.

Un test positif indique que la femme enceinte est protégée mais tant que vous n’avez pas reçu le résultat du test, il faudra prendre des précautions qui seront maintenues tout au long de la grossesse si le résultat est négatif :

  • Ne mangez de la viande que si celle-ci est totalement cuite
  • Supprimez les fruits et légumes qui ont pu être au contact de la terre et lavez tous vos aliments avec soin
  • Evitez de caresser les chats, confiez le nettoyage de la litière à une autre personne
  • Lavez-vous très soigneusement les mains, régulièrement dans la journée et avant de passer à table

En effet, c’est si le test est négatif (absence d’immunisation), que la vigilance est de mise et qu’il faudra veiller à bien suivre ces conseils. Le test sera renouvelé une fois par mois tout au long de votre grossesse.

Si le premier test est « très positif », des examens supplémentaires seront menés afin de s’assurer que vous ne venez pas tout juste de contracter la toxoplasmose. Il est alors possible qu’un traitement vous soit prescrit afin de préserver votre bébé.

La rubéole

À l’instar de la toxoplasmose, si le résultat du premier test est positif, cela signifie que vous êtes immunisée contre la rubéole et que vous ne risquez rien.

Par contre, si le résultat est négatif ou qu’un doute persiste, vous devrez éviter le contact de jeunes enfants susceptibles de contracter la rubéole. Un vaccin vous sera administré dès que vous aurez accouché. Dans le cas où vous ne seriez pas immunisée et que vous auriez été en contact avec une personne atteinte de la rubéole, téléphonez aussitôt à votre sage-femme ou maïeuticien [1].

Varicelle, rougeole, oreillons

Ces trois maladies habituellement bénignes peuvent être dangereuses pour le fœtus. Il est préférable de savoir si vous avez eu ces maladies durant votre enfance ou si vous avez eu un vaccin. Vous pouvez par exemple poser la question à vos parents si besoin. Si vous êtes au contact d’une personne qui contracte l’une de ces maladies au cours de votre grossesse, prévenez votre accoucheur.

La listériose

La listériose est due à une bactérie qui affecte beaucoup d’animaux et leurs produits (fromages, lait, œufs…). Contractée pendant la grossesse, elle peut provoquer une fausse couche ou un accouchement prématuré.

Des précautions sont donc à prendre pendant la grossesse :

  • Evitez les fromages à pâtes crues (camembert, brie, chèvre…), certains préconisent même d’éviter les fromages tout court.
  • Lavez-vous les mains consciencieusement et systématiquement à l’eau et au savon après avoir manipulé de la viande ou des animaux de basse court non cuits.
  • Ne consommez pas de produits fermiers non pasteurisés (la bactérie est détruite lorsqu’elle est soumise à une température de 100° C).

En cas de fièvre ou de frissons, à n’importe quel moment de la grossesse, prévenez immédiatement votre sage-femme car il peut s’agir des premiers signes d’une listériose. N’attendez surtout pas car un retard de quelques heures peut être très dangereux pour votre bébé !

L’hépatite virale

Il est conseillé de faire une recherche sérologique spécifique au cours du dernier mois de grossesse.

Le sida

Le test n’est pas obligatoire en France mais il est conseillé de le faire en début de grossesse car si une femme est séropositive, la maladie se transmet au bébé dans un cas sur trois.

L’herpès

L’herpès est un virus très courant qui se manifeste par de petites éruptions douloureuses, soit sur la lèvre, soit dans la région génitale, les fesses ou les cuisses. Ces éruptions surgissent de façon rythmée aux mêmes endroits et guérissent en quelques jours sans laisser de traces. Certaines femmes en ont régulièrement, soit lors de leurs règles, soit en période de fatigue ou de fièvre. On l’appelle d’ailleurs couramment « bouton de fièvre ». L’herpès peut être dangereux pour le nouveau-né si des lésions du virus sont présentes dans les voies génitales au moment de l’accouchement. Si vous-même ou votre mari avez un herpès qui survient de temps à autre, signalez-le à votre sage-femme. Signalez également si une poussée d’herpès se manifestait pendant votre grossesse, particulièrement à l’approche de l’accouchement.

Enfin, jusqu’à ce que le bébé ait environ 3 mois, évitez qu’une personne porteuse d’herpès buccal ne prenne soin de lui.

Infections urinaires

Si vous avez fait ou faites souvent des infections urinaires, si vous ressentez une brûlure en urinant, parlez-en à votre sage-femme.

Source : document d’information des patientes remis par le CMCO de Strasbourg

 

Attention ! Tous les conseils et recommandations qui figurent dans cet article ne peuvent se substituer à l’avis d’un professionnel de santé sur votre cas particulier. Il est donc essentiel de consulter votre sage-femme, votre médecin généraliste ou votre gynécologue obstétricien en cas de doute et préalablement à toute prise de décision.

 

[1] Maïeuticien : accoucheur, obstétricien

Partagez sur :