Mon enfant a des propos racistes : que faire ?

racisme-expiqcation-LVFE

Vous avez entendu votre enfant prononcer des propos racistes ? Pire, l’école vous a convoqué pour vous parler de son comportement et de ses paroles vis-à-vis d’un autre élève ? Vous ne savez pas d’où lui viennent ses idées et vous souhaitez réagir au mieux pour lui apprendre le respect et la tolérance ?

Cet article vous présente 4 astuces pour tempérer la situation et faire accepter la différence à votre enfant !

1 : Questionnez votre enfant

Si votre enfant a énoncé des paroles racistes en votre présence, il se peut que vous ayez eu envie de vous énerver ou de le gronder, et cela se comprend parfaitement. Seulement, il est essentiel de favoriser la communication dans un climat calme et serein. Surtout, pensez à discuter et à ne pas laisser ce comportement devenir anodin ou à l’inverse complètement tabou.

N’hésitez pas à interroger votre enfant sur les raisons qui le poussent à dire cela, à généraliser ainsi. Demandez-lui s’il a déjà entendu ce genre de propos à l’école ou chez ses copains par exemple. Le but de ces questions est simplement d’amener votre enfant à se remettre en question. Vous pouvez ensuite partager votre désaccord, lui expliquer pourquoi cela est indécent et inapproprié.

2 : Identifiez l’origine du problème

Il se peut également que votre enfant ne s’entende pas avec un camarade de classe, sans que cela concerne sa couleur de peau ou ses origines. Ainsi, il est important de comprendre la source du problème pour pouvoir le résoudre et éviter à votre enfant de commettre des amalgames.

Néanmoins, si vous remarquez un rejet collectif, une attitude hostile envers un élève de la part des autres, n’hésitez pas à intervenir. En effet, ce type de comportements peut dégénérer et donner lieu à des injures, à des conflits, et même à du harcèlement scolaire. Là encore, il est nécessaire d’identifier la source du problème et de tenter de comprendre d’où leur viennent ces propos stigmatisants.

3 : Favorisez la mixité

Pour éviter que votre enfant soit réticent face aux différences, pour lui apprendre à accepter les particularités de chacun, pensez à l’intégrer dans un milieu où la mixité est importante.

L’éducation joue un rôle fondamental dans le développement de la tolérance, et cela, dès le plus jeune âge. Inscrivez donc votre enfant en crèche ou en maternelle pour qu’il soit rapidement en contact avec d’autres personnes.

4 : Montrez l’exemple

Sachez, enfin, que vous êtes un vrai modèle pour votre enfant, il imite votre comportement et vos paroles, quel que soit son âge. Veillez donc à lui montrer l’exemple, à lui apprendre que la différence est une bonne chose, un atout et non un défaut à corriger.

Pour ce faire, n’hésitez pas à fréquenter des cercles d’amis aux origines diverses. Vous pouvez aussi favoriser l’éveil de votre enfant en l’amenant voir des expositions sur d’autres cultures. Le voyage est également un excellent moyen de développer l’ouverture d’esprit, le respect et la bienveillance.

Découvrez également :

• Expliquer le racisme à son enfant

• Homosexualité, comment aborder le sujet? 

Partagez sur :