Peut-on exposer un bébé de 6 semaines aux bruits d’une fête ?

Peut-on exposer un bébé de 6 semaines aux bruits d'une fête ?

Loren C. a posé la question suivante :

Puis-je exposer mon bébé de 6 semaines à une musique relativement forte (anniversaire avec un dj dans une salle des fêtes) sans faire courir de risques à son audition ?

Voici la réponse de la pédiatre :

La notion de bruit est relative : un son qui vous convient, peut être un bruit détestable pour votre voisin, qui le qualifiera de nuisance sonore. 

Le bruit s’évaluant en décibels, mesure de l’intensité, il n’est pas nécessaire de disposer d’un appareil de mesure au demeurant couteux. Sachez qu’une voix de conversation normale émet une puissance d’environ 60 décibels (DB), les bruits d’une rue animée, 80 décibels, une discothèque 110 décibels, un avion au décollage (à 100m) 130 décibels. Au-delà, la douleur est intense et insupportable (http://www.spectra.fr/notions-norme-acoustique-r9.html).

Et Bébé ? Aucun moyen de savoir ce qui est pour lui, bruit ou son. Ce qui est certain est qu’il entend les sons dans le ventre de sa mère. Il reconnaît les sons : voix, musique, alors que son système auditif n’est pas complètement formé. Son oreille interne le sera vers deux ans.

Si vous testez sa sensibilité au bruit, vous vous apercevrez que certains bruits éveillent l’intérêt, d’autres provoqueront pleurs et troubles.

Le principe de précaution doit s’appliquer : pas de bruit au-dessus de 60 décibels pour un équilibre de votre enfant et un bon développement de son acuité auditive.

Exposer son bébé à un son supérieur à 80 décibels peut avoir des conséquences irréversibles par destruction des cellules ciliées. Cela est grave, car on ne sait pas réparer une audition altérée.

D’autre part les effets du bruit ne sont pas qu’auditifs

Le bruit provoque des troubles du sommeil. L’Organisation Mondiale de la Santé préconise un seuil maximum de 30 décibels pour assurer un bon sommeil, toute pointe supérieure à 45 décibels est à proscrire.

Effet surprenant, l’exposition au bruit occasionne un rétrécissement du champ visuel. Pendant la scolarité, on sait que le bruit nuit à la concentration et aux apprentissages.

Vivre dans un environnement bruyant favorise l’hypertension artérielle et d’autres affections cardio-vasculaires.

Les sons qui aident votre bébé à s’épanouir :

La musique « douce », ce qui signifie pas de forte intensité (en décibels et en en fréquence), ce n’est pas une question de style, mais de qualité sonore, en clair le solo de guitare dans les aigus est à proscrire.

Les voix d’une conversation normale sont bénéfiques, elles développent son attention.

Dans les bruits à proscrire :

Les conversations avec voix fortes et hachées, toute musique à fortes fréquences, bruits d’automobiles, de motocyclettes… mais aussi ceux des consoles de jeux et de la télévision.

La télévision qui émet des bruits hachés la plupart du temps, avec des fréquences hautes (cris et musiques). Certainement à ce jour, une des principales causes des effets secondaires énoncés plus haut !

Votre bébé est tout petit et très sensible au bruit, vous avez compris qu’il s’agit de l’isoler pendant ce moment festif.

S’il est avec vous, installez-le avec les autres petits dans une pièce calme et surveillé par une personne de confiance. Mieux encore, laissez-le en garde durant cette soirée chez une grand-mère ou chez une amie !

Bébé sera au calme et vous pourrez profiter de la fête !

Docteur Salomon-Pomper, la Pédiatre

 

Partagez sur :

Il y a un commentaire concernant “Peut-on exposer un bébé de 6 semaines aux bruits d’une fête ?