Un pédiatre vous répond ! [Question : Les pleurs]

Voici les conseils de notre pédiatre pour gérer les pleurs de son enfant

Rachel a posé la question suivante :

« Bonjour, Ma fille Kali a 3 ans et demi, en plus du « non », les pleurs sont difficile a gérer !! par exemple elle se met a pleurer dès qu’elle n’arrive pas a faire quelque chose seule, elle s’énerve, elle manque de patiente. Elle pleure dés que quelque chose lui gène, elle ne le dit pas mais elle se met a chouiner a tout va!! Que puis je faire afin d’éviter au maximum les pleurs? Merci de votre réponse et bonne journée. Rachel »

Voici la réponse de la pédiatre :

Les pleurs traduisent une émotion. Ils peuvent exprimer la peur, la douleur, la fatigue, la frustration… Pour y répondre il faut en comprendre la cause. 

Dans le cas de Kali il semble s’agir de pleurs, de chuintements, liés à la frustration.
Vers l’âge de deux ans l’enfant, dans sa toute puissance, veut avec ses  »non » affirmer son existence, diriger sa vie et celle de la maisonnée.
A nous, adultes, de poser les limites de cette toute puissance, gentiment, mais fermement.

A trois ans et demi le « non » n’est plus systématique mais le désir d’autonomie et d’affirmation de sa personnalité peut donner lieu à des pleurs quand l’enfant n’obtient pas ce qu’il veut, n’arrive pas à faire seul ce qu’il a décidé de faire.

A l’heure du bain, de l’habillage, des repas, du départ… Les occasions sont nombreuses de pleurer et vous redoutez de plus en plus ces moments. Réagissez avec calme et fermeté. Affirmez-lui votre confiance en elle, encouragez-la et soyez patiente.

Restez constante dans vos limites et vos interdictions. Si elle sanglote, restez auprès d’elle, encouragez-la à se calmer, puis essayez ensemble de mettre des mots sur ce qui se passe.

Kali va apprendre à dire ses émotions, à mettre des mots sur ce qu’elle ressent.

Jouez la feinte indifférence en cas de colère, le spectacle s’arrête en l’absence de spectateur, « tu te calmes, tu viens me voir ensuite, et on en parle ».

Si les pleurs de Kali ne diminuent pas, consultez un pédiatre, il saura vous aider à décrypter ses pleurs, à y répondre et vous orientera à si nécessaire.

 

Le Pédiatre

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  La phase d’opposition ou « période du non à tout »

 

Partagez sur :