Un Pédiatre vous répond ! [Question : séparer des jumeaux]

Notre Pédiatre vous répond : faut-il séparer des jumeaux ?

Laura a posé la question suivante :

Bonjour, Pensez-vous qu’il y a un intérêt à faire dormir deux jumelles dans le même lit dès la naissance ? Cela a-t-il un intérêt pour leur développement ou risquent-elles de rencontrer des difficultés par la suite pour se construire individuellement ? Merci par avance pour votre réponse.

Voici la réponse de la pédiatre :

Le phénomène de gémellité a toujours intrigué et intéressé les hommes. Les nombreux jumeaux dans la littérature et la mythologie en témoignent. L’arrivée de jumeaux est pour certains, signe de bénédiction, pour d’autres, signe de mauvaise augure, mais ils ne laissent jamais indifférents et sont depuis toujours sujets de curiosité et d’études, les vrais jumeaux constituant un champ de recherche passionnant pour les généticiens. 

Les psychologues se passionnent aussi pour tenter de démêler ce qui provient de la génétique ou des facteurs environnementaux dans leur développement : les acquisitions, les  traits de caractère des jumeaux… Objet d’étude pour les professionnels, la personnalité des jumeaux l’est aussi pour les parents et les proches qui cherchent ce qui, physiquement et psychologiquement les différencient. Il y a entre les jumeaux un effet de couple, la personnalité de chacun se constituant par rapport, et en fonction de l’autre, et ce très précocement, in utéro comme le montrent les images d’échographies mettant en évidence les interactions entre les deux fœtus. Ils deviendront deux adultes dissociés mais liés à vie par une relation gémellaire.

La prématurité reste le risque majeur de la grossesse gémellaire. Cette prématurité est plus importante dans les grossesses avec un placenta commun. En cas de prématurité, la sage-femme installe les nouveaux nés dans le même incubateur. Parfois l’un d’eux a besoin de soins et est transféré en néonatalogie, voire en réanimation. La séparation est alors inévitable.

Le retard de croissance intra-utérin est aussi un risque de la grossesse gémellaire avec un petit poids de naissance. La circulation placentaire peut être anormale entrainant le syndrome de « transfuseur-transfusé». Là encore, des soins particuliers médicaux peuvent s’avérer nécessaires et séparer des jumeaux momentanément.

Vous attendez des jumelles et vous voulez savoir s’il faut les coucher dans le même lit… Les nouveaux nés se retrouvent hors du nid maternel et ont besoin de chaleur, de présence, de caresses, de voix et d’odeurs qui les rassurent. La présence proche de l’autre ne peut être que bénéfique.

Les interactions entre les jumeaux continuent toute leur vie et aucune donnée scientifique ne permet de dicter qu’elle est la bonne attitude. Les parents seuls décident avec leur intuition, leur amour, leur vécu, leurs conditions  de vie et les observations qu’ils font en regardant leurs bébés vivre. Pourquoi ne pas les laisser ensemble dans le même lit, sauf si vous constatez qu’elles se gênent… Les frères et sœurs non jumeaux aiment souvent à se retrouver ensemble dans un grand lit la nuit.

Cette proximité physique dans la petite enfance ne les empêchera pas de se différencier car ce sont deux individus distincts ! Il faut attendre qu’elles soient nées et vous trouverez jour après jour les bonnes solutions en vivant auprès d’elles et en vous simplifiant la vie au maximum, car les premiers mois sont merveilleux mais épuisants pour une jeune mère de jumeaux.

Docteur Salomon-Pomper, la Pédiatre

 

Partagez sur :