Voyager en avion avec un enfant : conseils d’un Pédiatre

Voyager en avion avec un enfant : conseils de notre Pédiatre

Natacha R. a posé la question suivante :

bonjour, je pars en vacances en vol long courrier (CUBA) au mois de mai pour 14 jours avec mon enfant de 3 ans et demi, et je voudrais savoir vu que le voyage en avion dure environ 12h s’il existe des médicaments homéopathiques où autres pour qu’il puisse supporter le voyage, (qu’il reste calme, qu’il supporte la pression, et une solution pour le décalage horaire…) merci de votre retour, bien à vous

Voici la réponse de la pédiatre :

Voyager en avion avec un enfant de trois ans et demi ne présente pas de difficulté particulière. Abordez le vol avec calme et tranquillité. Par rapport à un voyage en voiture, la cabine d’un avion offre des possibilités de déplacement et de découverte. 

Le voyage se décomposant en décollage, vol et atterrissage, la seule difficulté lorsque l’on entreprend de voyager en avion avec un enfant peut apparaître pendant les phases de décollage et d’atterrissage. Malgré la pressurisation de la cabine, l’enfant peut avoir mal aux oreilles. Il faut le faire déglutir (avaler ou téter), en le faisant manger ou boire. Emportez avec vous ses bonbons préférés.

Pendant le vol, parlez lui du voyage : l’avion, le parcours. Il faut être disponible, prenez des jeux, des livres (sur les avions), des cahiers de dessin, ses crayons de couleur…

Si vous décider de voyager en avion avec un enfant, n’oubliez pas son doudou et ses jouets. De nombreuses compagnies équipent leurs sièges d’écran, il y a toujours quelques dessins animés pendant le vol.

Surtout laissez-le dormir quand il en éprouve le besoin.

En ce qui concerne la prise de médicaments, ils ne sont pas nécessaires lorsque vous décider de voyager en avion avec un enfant. Les traitements allopathiques ont souvent des effets inverses : le calmant excite contre toute attente.

Si vous optez pour une telle solution, testez les effets sur votre enfant quelques jours avant le départ. Il s’agit de sirop pour les enfants type théralène ou atarax et il est préférable d’avoir une ordonnance.

Les traitements homéopathiques dépendent du tempérament de l’enfant. En homéopathie, pas d’ordonnance requise, mais même remarque, les remèdes peuvent faire empirer l’agitation, donc à tester auparavant…

Si l’enfant est agité, ne peut pas s’endormir facilement, « stramonium » 9 ch 2 granules avant le départ et selon le comportement 2 toutes les heures 3 fois.

S’il est plutôt agité « touche à tout » habituellement, « tarentula hispana » 9 ch 2 granules avant le départ et 2 toutes les heures 3 fois.

Bon voyage en toute sérénité.

Le Pédiatre

 

Partagez sur :