Les photos d’enfants sur Facebook : pour ou contre ?

Facebook

Nombreux parents présents sur les réseaux sociaux passent leur temps à poster des photos de leurs enfants, sans pour autant avoir conscience des conséquences possibles. A l’heure où le Règlement Général sur la Protection des Données fait débat, nous pouvons nous demander si les photos publiées sont réellement protégées ? Quels sont les risques encourus ? Quelles sont les précautions à prendre ?  Le blog La vie facile avec mon enfant vous répond.

Les photos publiées sur Facebook sont-elles protégées ?

C’est avec grande fierté que beaucoup de parents partagent chaque instant de la vie de leurs enfants sur les réseaux sociaux : leur naissance, leurs premiers pas, leurs premières vacances à la plage, leurs petites bêtises… autant de moments immortalisés dans des albums Facebook, qui apparaissent sur les fils d’actualité des amis et qui sont stockés sur des serveurs multinationaux.

Le problème de cette pratique est que bien souvent les comptes Facebook ne sont pas suffisamment sécurisés, en mode « public », tout le monde a alors accès aux contenus publiés. Et même si vous avez protégé votre compte et que seuls vos amis peuvent voir vos publications, qu’en est t-il du compte de vos amis ? Est-il sécurisé ? Qu’en est-il si quelqu’un aime, commente ou partage votre publication ? Celle-ci apparaîtra alors sur le mur de vos amis, qui ont des amis qui ne sont pas les vôtres, et qui ont peut-être un compte non protégé. C’est alors que le monde entier peut potentiellement voir cette fameuse photo des premières vacances à la plage de votre enfant.

De plus, une fois publiées sur Facebook, les photos deviennent la propriété du réseau social, c’est-à-dire qu’il peut légalement les utiliser à des fins publicitaires. L’image de votre enfant peut donc être exploitée par le réseau social et ses partenaires, sans votre accord et sans aucun dédommagement.

A quels dangers expose-t-on les enfants ?

Le plus grand danger sur les réseaux sociaux est la récupération des photos à des fins pédopornographiques. Un enfant en maillot de bain sur une plage, un bébé nu dans une baignoire, une ado en tenue d’été et un compte Facebook mal paramétré… Il est alors très simple pour une personne malveillante de récupérer toutes ces photos pour des utilisations obscènes.

En diffusant des moments intimes auprès de parfaits inconnus, c’est la vie privée de votre enfant qui est exhibée. Et sans même en avoir conscience, vous construisez son e-réputation, qui pourrait se retourner contre lui quelques années plus tard. Certains adolescents découvrent ainsi qu’ils ont une identité numérique, avant même d’être présents eux-mêmes sur les réseaux sociaux et sans en avoir donné leur accord.
Cette identité que vous créez à votre enfant aujourd’hui n’est peut-être pas celle qu’il souhaite se construire demain !

Quelles sont les précautions à prendre ?

Il n’est nullement question de proscrire l’utilisation des réseaux sociaux, ni même de dénoncer la publication de photos de famille, mais simplement d’être sensibilisé à quelques bonnes pratiques :

- Dans les paramètres de confidentialité, vous pouvez choisir qui a accès à votre profil, à vos publications passées et futures. Vous pouvez ainsi cloisonner l’accès à vos informations aux seules personnes que vous connaissez.

- Vous pouvez créer des albums et groupes privés pour partager, avec qui vous le souhaitez, vos photos de famille.

- Le choix des photos publiées peut également avoir son importance et permettre de limiter les risques. Pourquoi ne pas garder pour soi certaines photos intimes ?

- Votre rôle, en tant qu’adulte responsable, est d’abord d’appliquer vous-mêmes certaines règles de sécurité, pour ensuite pouvoir les inculquer à vos enfants. Si ces derniers semblent plus à l’aise que vous sur les réseaux sociaux, cela ne signifie pas pour autant qu’ils ont conscience de tous les dangers et qu’ils savent utiliser Facebook en toute sécurité.

Et vous, êtes vous pour ou contre la publication de photos d’enfants sur les réseaux sociaux ?

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Les jeunes mamans, accros à Facebook ?

• Génération Facebook : la moitié des 8-17 ans est connectée

• Comment protéger nos enfants de la pédopornographie ?

Partagez sur :