Pleurs du nourrisson : détecter les causes

Pleurs du nourrisson : détecter les causes

Vous êtes maman depuis peu et votre bébé pleure sans que vous n’en compreniez la raison ? A-t-il mal ? A-t-il faim ? Fait-il ses dents ? A-t-il des coliques ? Est-ce normal ou dois-je m’inquiéter ? Autant de questions qu’il est légitime de se poser… Le blog La vie facile avec mon enfant vous explique les différentes causes des pleurs du nourrisson et vous aide à les décrypter. 

Votre bébé a faim

En théorie, ce sont les pleurs du nourrisson les plus faciles à détecter. Petit, l’enfant réclame très souvent à manger en raison de la taille de son estomac qui ne lui permet pas d’ingurgiter trop de lait d’un coup. Il est donc fort probable qu’il soit en demande à intervalles réguliers.

Si vous pensez que bébé a faim, vérifiez l’heure de son dernier repas. N’hésitez pas à noter les horaires et quantités bues pour un suivi plus facile. S’il est bien l’heure pour lui de manger : donnez-lui le sein ou le biberon, il sera rapidement apaisé et cessera de pleurer.

La couche de bébé est sale

Si votre bébé a mangé il y a peu mais qu’il continue de pleurer, peut-être que, tout simplement, quelque chose l’incommode. Ne tardez pas à vérifier sa couche. Si celle-ci est pleine, cela peut naturellement le déranger. Si cela était la cause de ses pleurs, il se calmera dès lors que sa couche sera à nouveau propre et qu’il se sentira à l’aise.

Votre bébé a sommeil

Les pleurs du nourrisson sont souvent liés au sommeil de bébé. S’il pleure, recherchez d’éventuels signes de fatigue (bâillement, frottement des yeux, irritabilité, etc.).

Les nourrissons dorment beaucoup, il est donc important de les coucher régulièrement dans un endroit calme afin qu’ils puissent se reposer.

Votre bébé a besoin de câlins

Il est important de garder à l’esprit que les pleurs du nourrisson sont le seul moyen de communication des tout-petits. Il arrive donc que votre bébé pleure car il a tout simplement besoin de votre attention et réclame vos bras. Attention toutefois à bien apprendre à discerner les besoins en affection de votre bébé de ses éventuels caprices.

Votre bébé est malade

Si les pleurs durent très longtemps et qu’il est impossible de calmer votre bébé, veillez à vous assurer qu’il n’est pas malade. Prenez sa température et contactez votre médecin en cas de doute. En effet, chez les bébés, la fièvre, même lorsqu’elle est faible, n’est pas à prendre à la légère et nécessite une consultation immédiate !

 

Découvrez notre dossier maternité

Partagez sur :