Rythme de sommeil de l’enfant à la crèche

Rythme de sommeil de l’enfant à la crèche

Dorothée D. a posé la question suivante :

Bonjour
Je travaille en crèche, nous accueillons de nombreux bébés actuellement et nous nous posons des questions sur le sommeil de ceux-ci. En effet, certains crie avant de s’endormir, d’autres crient en se réveillant, ce qui réveille les autres évidemment et du coup ils dorment peu. Actuellement, nous avons l’impression de passer notre temps à les lever  et les coucher car ils ne dorment que par 1/2 heure et certains ont besoin de plus et du coup sont grognons au réveil. Ce que nous ne comprenons pas c’est que même quand il n’y a pas d’éléments perturbateur (pas de bruit, peu d’enfants… ) ils ne dorment quand même que 30 minutes.

Pourquoi pleurent’ils au réveil? Pourquoi luttent t’ils pour s’endormir? Pourquoi n’arrivent’ils pas à dormir davantage? Que pouvons nous faire?

Voici la réponse de la pédiatre : 

La maturation du sommeil dépend de la maturation cérébrale. Les rythmes sommeil-veille se mettent en place progressivement au cours des premiers mois de la vie. A peine ébauchés durant les deux premiers mois, ils deviennent plus nets ultérieurement vers trois mois, âge auquel les bébés commencent à faire leur nuit.

Entre 3 et 6 mois, grâce aux donneurs de temps, s’établit un rythme de sommeil avec, vers 6 mois, trois siestes (matin, début d’après-midi et fin d’après-midi).

Les « donneurs de temps » sont :

  • L’alternance jour/nuit et repos/activité
  • Les heures de coucher et de lever fixes
  • Les heures de repas fixes
  • Les rythmes sociaux (heures de travail des parents, heures d’arrivée et de départ à la crèche…)

Entre 9 et 12 mois l’enfant passe à deux siestes par jour (fin de matinée et début d’après-midi). C’est une période où le rythme de sommeil peut être perturbé par l’angoisse de séparation.

Entre 15 et 18 mois (âge d’acquisition de la marche), l’enfant ne fera qu’une sieste par jour, en début d’après-midi. Cette sieste cessera vers l’âge de quatre ans.

Les cycles de sommeil sont de 50 minutes de 0 à 3 mois, de 70 minutes de 6 mois à 2 ans et de 90 à 120 minutes à partir de trois ans.

Chaque enfant est différent et la maturation du sommeil variable. Il y a de gros dormeurs et de petits dormeurs, des couches tôt, des couches tard et chacun doit bénéficier de la qualité et de la quantité de sommeil dont il a besoin.

Vous travaillez dans une crèche et la proximité rend parfois difficile la nécessité du respect  » à la carte » des besoins de chaque enfant. Sachez repérer pour chacun les petits signes de fatigue : bâillements, pleurs, frottements des paupières, perte d’intérêt pour l’entourage… Proposez alors le doudou et le rite de mise au lit dans un environnement calme.

Si cela est possible dans votre crèche, mieux vaut coucher les enfants dans de petits dortoirs séparés selon l’âge et les besoins constatés, que tous ensemble où ils risquent de se réveiller les uns les autres et de perturber leur sommeil…

Il est très fréquent de constater que les bébés sont très fatigués après leurs journées de crèche où ils sont stimulés par l’environnement et leur sommeil perturbé par la promiscuité. Ils s’endorment tôt le soir et dorment beaucoup le weekend.

Ceci peut être un sujet de réflexion collective de votre équipe de nounous avec l’encadrement puéricultrice/éducatrice et les familles afin de trouver des pistes d’amélioration.

Docteur Salomon-Pomper, la Pédiatre

 

Vous souhaitez réagir à cet article ? Posez une question à notre Pédiatre ?

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

 Réponse Pédiatre : À 3 mois bébé ne fait pas ses nuits

 Bébé a du mal à dormir… Pas facile pour les parents !

 Notre Pédiatre vous répond ! [Question : réveils nocturnes]

 Notre Pédiatre vous répond ! [Question : Endormissement]

 Notre Pédiatre vous répond! [Question:Trouble du sommeil]

 Notre Pédiatre vous répond ! [Question : sommeil la nuit]

 

Nous attirons l’attention des lecteurs de notre blog sur le fait que ce service gratuit a ses limites : aucun examen clinique n’étant réalisé par notre pédiatre, les éléments fournis par les lecteurs étant par nature parcellaires, les réponses ne sauraient engager ni la responsabilité de l’éditeur de ce blog, ni la responsabilité de son auteur qui ne peut que recommander la consultation d’un professionnel de la santé pour le cas évoqué dans une question. En savoir plus…

Partagez sur :

Il y a 2 commentaires concernant “Rythme de sommeil de l’enfant à la crèche

  1. Je travaille en micro-crèche depuis 1mois. J’ai quitté une grande structure de 80 berceaux, pour le confort et la bien vaillance de l’enfant dans une micro-crèche.
    Aussi, je me sens perturbée, et frustrée.
    Nous avons, un matin à 7h30, accueilli une petite fille qui s’était réveillé à 4h à cause de cauchemars, et ne s’était pas rendormit. Je l’ai observé bailler à plusieurs reprises dans la matinée, mais ma supérieur n’a pas proposé de la recoucher malgré mes remarques. La petite fille est restée calme toute la matinée, n’a pas mangé tout son repas et nous l’avons couché en même temps que les autres enfants Soit 12h45.
    Nous en avons discuté quelques jours plus tard avec l’EJE, qui pense que nous ne devons pas casser son rythme qui est de faire la sieste l’après midi. Il faut faire des jeux calmes. Mais de mon côté, j’ai le sentiment de ne pas être à l’écoute de l’enfant et de ne pas répondre à ses besoins. Difficile à vivre ce mal-être pour moi.Quand pensez vous?

  2. Bonjour,

    L’EJE vous a conseillé de préserver le rythme de sommeil de l’enfant malgré sa fatigue et vous vous en inquiétez. Vous n’avez pas à vous en vouloir, votre réaction est très louable. Continuez à échanger avec l’équipe en place. Nous sommes certains que vous trouverez un compromis afin de proposer l’accompagnement adapté à cette petite fille. N’hésitez pas à faire part de vos ressentis à l’EJE et des éventuelles solutions que vous aurez à lui proposer. Il est important que le dialogue soit le plus ouvert possible entre les différents acteurs intervenant pour et auprès de l’enfant.

    Bonne continuation et à bientôt sur le blog !