Mon enfant pleure lors de chaque séparation : pourquoi ?

Mon enfant pleure lors de chaque séparation : pourquoi ?

Les pleurs traduisent une émotion. Ils peuvent exprimer la douleur, la fatigue, la frustration, la peur, la colère… Lorsque vous déposez votre enfant à l’école ou chez sa nourrice, il se peut qu’il pleure et vous réclame. Ne pensez pas qu’il a peur d’être malheureux, de s’ennuyer ou qu’il n’aime pas l’école ou sa nourrice. Le moment de la séparation est difficile car il voudrait pouvoir choisir lui-même à cet instant ce qu’il veut faire ; il est probablement anxieux de la séparation et sent que pour vous aussi, c’est difficile. Ses pleurs alors vous rendent triste, vous culpabilisent, vous mettent en colère ou simplement vous agacent… Votre enfant le sent, le sait, et ses pleurs augmentent… Il peut vous réclamer un certain temps, mais une fois que vous serez parti il sera à nouveau détendu et heureux. 

Le soir, vous arrivez fatiguée, le plus vite possible pour le retrouver et, là, étonnement, déception, voire agacement, il pleure et ne veut pas venir avec vous restant accroché à sa nounou ou sa maîtresse. Là encore il manifeste sa difficulté à se séparer d’une personne aimée et majore ses pleurs s’il sent qu’il peut ainsi vous culpabiliser un peu plus et vous faire de la peine : « Tu m’as laissé et maintenant je me venge en te faisant croire que je ne veux plus aller avec toi ! »

Ce petit jeu peut attiser une éventuelle rivalité entre la mère et la personne qui s’occupe de l’enfant toute la journée. Ceci peut aussi se produire lorsque c’est le père qui amène l’enfant, mais moins souvent puisque celui-ci est habitué à la séparation d’avec son père plus précocement. Les pères sont moins culpabilisés de laisser leurs enfants en garde et ces derniers le perçoivent bien. Parlez de ces moments avec la maîtresse ou la nourrice de votre petit bout en tête à tête et convenez d’une attitude commune.

Le matin, sur le chemin, expliquez à votre enfant comment va se dérouler sa journée et la vôtre. Dites-lui l’heure à laquelle vous le chercherez et ce que vous ferez ensuite à la maison. Essayez d’être sereine, douce et ferme lors des instants de séparation qu’il ne faut pas faire durer longtemps. Partez avec le sourire, sereine, calme et revenez toujours de même. Attendez qu’il vienne vers vous et cherche vos câlins puis soyez ferme au moment du départ.

Ne soyez pas inquiète, votre enfant vous aime. Son comportement actuel est tout à fait en rapport avec les enfants de son âge et la situation de séparation.

Docteur Salomon-Pomper, la Pédiatre

 

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Mon enfant refuse d’être séparé de moi : que faire ?

•  Notre Pédiatre vous répond ! [L'angoisse du 8ème mois]

•  Papa séparé de sa fille, comment gérer la situation ?

Partagez sur :