Votre congé maternité : quelle en sera la durée ?

Votre congé maternité : quelle en sera la durée ?

La fin de la grossesse et ses « lenteurs », l’accouchement et, finalement, l’arrivée de bébé dans la famille, sont de grands chamboulements et l’importance du congé maternité est indéniable. Il permet à la maman, non seulement de reposer son corps, mis à rude épreuve après 9 mois de gestation et un accouchement, mais aussi d’accueillir sereinement l’enfant et de faire connaissance avec ce « nouveau venu » dans la famille. Pourtant, le congé maternité n’a pas toujours existé [1].

Par ailleurs, la durée du congé maternité est-elle la même lorsque l’on a déjà plusieurs enfants à charge ? Ou si l’on attend des jumeaux, des triplés ou encore des quadruplés ? Peut-on partir en congé maternité plus tôt ou plus tard que prévu ? Quelles sont les conséquences d’une naissance prématurée ou tardive sur la durée du congé maternité ?  Découvrez les réponses à toutes ces questions. 

La durée du congé maternité habituel

Aujourd’hui, le congé maternité est indemnisé à 100 % par la Caisse de Sécurité sociale. Il est constitué d’un congé prénatal, qui a lieu avant l’accouchement et d’un congé postnatal, qui intervient après, une fois que bébé est là. L’ensemble du congé prénatal et du congé postnatal est généralement d’une durée de 16 semaines.

Elle dépend à la fois du nombre d’enfants qu’a déjà la famille, mais aussi du nombre d’enfants à naître. En effet, dans les cas de grossesse multiple, la durée du congé maternité est rallongée.

Pour 1 enfant à naître

- Si c’est le 1er ou le 2ème enfant, le congé prénatal sera de 6 semaines et le congé postnatal de 10 semaines, soit 16 semaines au total.

- Si c’est le 3ème enfant ou plus de la famille, le congé prénatal sera de 8 semaines et le congé postnatal de 18 semaines, soit 26 semaines au total.

Pour 2 enfants à naître (grossesse gémellaire)

- La durée du congé maternité sera automatiquement de 12 semaines en prénatal et de 22 semaines en postnatal, soit une durée totale de 34 semaines.

Pour 3 enfants à naître ou plus (triplés, quadruplés, quintuplés,…)

- Le congé prénatal sera de 24 semaines et le congé postnatal de 22 semaines, soit 46 semaines au total.

Durée du congé maternité, des aménagements sont-ils possibles ?

1) Retarder le début du congé prénatal, une option appréciée… quand cela est possible

La future mère peut reporter le début de son congé prénatal si le médecin en charge du suivi de la grossesse y est favorable. Dans ce cas, le congé postnatal est rallongé d’autant après l’arrivée de bébé.

Certaines mamans pour qui la grossesse n’est pas trop éprouvante choisissent cette option afin d’avoir plus de temps pour profiter des premiers temps avec bébé. Cependant, ce report ne peut pas excéder 3 semaines.

Exemple : Quand Sophie était enceinte de son 1er enfant, elle était en pleine forme et souhaitait reporter une partie de son congé maternité après l’accouchement. Elle a ainsi pu partir en congé prénatal 3 semaines avant la date d’accouchement prévue (au lieu de 6) et elle a repris le travail 13 semaines (au lieu de 10) après la naissance de son petit Léo.

Comment reporter le début du congé prénatal ?

Il faut en effectuer la demande auprès de la CPAM au plus tard la veille de la date à laquelle le congé prénatal devait initialement débuter. Pour cela, il faut le faire parvenir :
- Une demande de report écrite
- Un certificat médical attestant de l’état de santé de la maman et qui lui permet de continuer à travailler avant la naissance

2) Partir plus tôt en congé prénatal : une possibilité pour certaines

Si vous attendez la naissance de votre 3ème enfant

Vous avez la possibilité d’anticiper votre départ en congé prénatal. Vous pouvez ainsi commencer votre congé maternité au maximum 2 semaines avant la date prévue et ces 2 semaines seront déduites du congé postnatal qui sera alors ramené à 16 semaines au lieu de 18.

Si vous attendez des jumeaux, triplés, ou plus…

Le départ en prénatal peut être anticipé jusqu’à 4 semaines avant la date de départ en congé maternité prévue. Le congé postnatal sera alors réduit d’autant, passant de 22 à 18 semaines.

Accouchement prématuré ou tardif,
quelles conséquences sur le congé maternité ?

1) En cas d’accouchement prématuré

La durée du congé maternité reste identique mais sera celui-ci sera réparti différemment En effet, le congé prénatal sera plus court mais le congé postnatal sera rallongé d’autant.

A noter : si l’enfant naît plus de 6 semaines avant terme, le congé postnatal est prolongé d’autant de jours qu’il y a d’écart entre la date réelle de l’accouchement et la date initialement prévue du départ en congé maternité.

2) En cas d’accouchement tardif

Le congé prénatal est alors simplement prolongé jusqu’à la date réelle de l’accouchement sans que cela ait de répercussion sur la durée du congé postnatal.

 

[1] Petit rappel historique : Certaines femmes ont commencé à en bénéficier 1909 et à l’époque, celui-ci n’était pas indemnisé. Ce n’est qu’en 1970 que les indemnisations du congé maternité ont été mises en place et encore, toutes n’y avaient pas droit… Pour en savoir plus sur les grandes dates de l’Histoire des Droits des Femmes, cliquez ici

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également : 

•  Quand et comment annoncer sa grossesse à son employeur ?

  La PAJE, prestation d’accueil du jeune enfant

 Réforme des prestations familiales : quel impact sur la PAJE ?

 La garde partagée, comment ça marche ?

 

Partagez sur :