Mon ado souffre d’insomnie : comment l’aider ?

insomnie-ado--LVFE

Votre ado s’enferme tous les soirs dans sa chambre ?
Pourtant, vous y voyez de la lumière jusque tard dans la nuit ?
Il ne semble pas vouloir, ni pouvoir s’endormir avant minuit ?
Il vous paraît néanmoins fatigué et s’endort durant la journée ?

Vous devez alors vous demander si votre ado ne souffre pas d’insomnie. Si vous êtes dans cette situation, il est évident que vous souhaitez l’aider au mieux.
Mais comment aider votre ado à retrouver le sommeil ? C’est maintenant que vous allez le découvrir.

Cernez l’origine du problème

Si votre enfant ne trouve pas le sommeil, ce n’est pas vraiment sa faute. En effet, il est essentiel de savoir que le sommeil évolue avec le temps. Pendant l’adolescence, votre enfant est dans une phase de transition : son sommeil profond devient de plus en plus léger.

Il y a, également, une deuxième explication touchant un tiers des adolescents qui est simplement due à la puberté. Il s’agit là d’un décalage physiologique certainement provoqué par les hormones : un retard de phase de sommeil. Votre enfant a donc beaucoup de mal à s’endormir à l’heure habituelle.

Limitez l’exposition aux écrans

Bien sûr, il est toujours possible d’agir pour aider votre enfant à retrouver le sommeil. Pour cela, il n’y a rien de mieux que limiter l’exposition aux écrans. Peut-être le saviez-vous déjà, mais les écrans, et plus précisément la lumière bleue qu’ils produisent, bloquent la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil.

Si votre adolescent passe des heures sur son ordinateur ou sur son téléphone avant d’aller se coucher, cela explique certainement ses insomnies.

Dans ce cas, vous l’aurez compris, il ne vous reste plus qu’à retirer les écrans de sa chambre, ce serait une trop grande tentation !

Trouvez le bon équilibre entre la semaine et le week-end

Sachez qu’il n’est pas nécessaire d’obliger votre enfant à aller se coucher, de lui répéter sans cesse que c’est l’heure d’aller au lit. Si son horloge biologique fait des siennes, il ne pourra pas s’endormir quoi que vous lui disiez.

Ayez confiance, laissez-le se coucher à l’heure qu’il désire, sans toutefois exagérer.

Ne vous inquiétez pas, il pourra récupérer pendant le week-end où il fera la grasse matinée jusqu’à 11 heures du matin. Mais pas davantage, car il risquerait alors de se décaler encore un peu plus. Ici, tout est une question d’équilibre.

Discutez avec votre ado pour diminuer ses angoisses

Les insomnies ne sont pas toutes dues à des phénomènes biologiques. L’adolescence est une période compliquée, pleine d’angoisses, de doutes et de stress. Cette anxiété est sûrement responsable de ses nombreux réveils nocturnes.

Pour lui venir en aide, favorisez donc la communication. Bien entendu, ce n’est pas toujours facile de discuter avec un adolescent, mais rien ne vous oblige à aborder des sujets difficiles. Vous pouvez parler de tout et de rien, il finira peut-être par se confier à vous, par libérer ses angoisses et enfin retrouver le sommeil.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

Premier chagrin d’amour : comment aider mon ado

Comment préparer sa fille à l’arrivée de ses règles?

 

Partagez sur :