10 Conseils pour préparer les enfants à aller à l’école à pied

10 Conseils pour préparer les enfants à aller à l'école à pied

Selon Assureur Prévention et l’association Prévention Routière

Voici dix conseils pour enseigner à vos enfants les automatismes à acquérir pour découvrir l’autonomie piétonne en toute sécurité ! 

Education routière des enfants : 10 conseils pour aller à l’école à pied !

  1. Partez suffisamment à l’avance pour ne pas avoir à vous presser. La peur d’être en retard peut générer chez l’enfant des angoisses qui vont lui faire adopter des comportements imprévisibles : lâcher brusquement la main de l’adulte, se mettre à courir subitement, traverser sans regarder…

  2. Lorsque l’enfant est tout petit, mettez en place deux règles simples :
    • Donner la main en toutes circonstances (si vous oubliez, il doit la réclamer) ;
    • Marcher du côté des maisons, jamais au bord du trottoir.
    Expliquez-lui pourquoi il faut respecter ces règles et assurez-vous qu’il a bien compris.

  3. Montrez-lui sur le trajet les endroits qui, même en marchant sur le trottoir, peuvent présenter un danger : les sorties et entrées de garage, les parkings, d’une manière générale tous les endroits où des véhicules peuvent couper le trottoir.

  4. Au fil des mois et des saisons, faites-lui découvrir que certains dangers vont apparaître dans l’année : nuit, mauvaise visibilité, pluie, chaussée glissante, neige, feuilles mortes…

  5. Profitez d’une rue calme pour lui apprendre à traverser la rue :
    • Choisir un endroit où l’on voit bien les véhicules arriver de loin des deux côtés et où l’on est bien vu par les conducteurs de ces véhicules.
    • S’arrêter avant la bordure du trottoir, pas trop près de la chaussée.
    • Regarder d’abord à gauche (c’est de ce côté qu’arrivent d’abord les voitures) en tournant la tête, puis à droite et encore à gauche.
    • Ne traverser que si les voitures sont très loin (expliquez-lui concrètement les notions « loin » et « près ») ou si elles sont bien arrêtées (important si la circulation est réglée par des feux tricolores avec un petit bonhomme vert pour les piétons).
    • Traverser sans courir (risque de chute) et sans revenir en arrière pour ne pas surprendre les automobilistes qui ne s’attendent jamais à voir un piéton reculer.
  6. Parfois la traversée de la chaussée va être compliquée par des voitures en stationnement. Montrez-lui que pour bien voir et être vu des automobilistes, il faut descendre sur la chaussée et s’avancer jusqu’à la limite des voitures en stationnement.

  7. Profitez des évènements particuliers tels que des travaux sur le trottoir ou des véhicules en stationnement sur le trottoir… pour lui faire découvrir que même sur un trajet que l’on connaît bien, il peut y avoir de l’imprévu.

  8. En permanence, faites-lui observer l’environnement dans lequel il se déplace et les comportements des autres usagers (piétons, automobilistes, cyclistes…). Demandez-lui ce qu’il en pense et ce que ces usagers devraient faire pour ne pas se mettre en danger. Apprenez-lui à être critique par rapport à la circulation pour qu’il puisse déterminer les comportements les mieux adaptés dans chaque situation.

  9. A partir du CP et au fur à mesure que l’enfant grandit, faites-lui prendre de l’autonomie.
    Par exemple, laissez-le marcher à côté de vous sans vous donner la main. Puis laissez-le marcher seul devant vous ou accompagné d’un de ses camarades. Progressivement, faites-le participer à la prise de décision lors de la traversée de la chaussée, puis demandez-lui de vous faire traverser la rue… jusqu’à ce qu’il puisse faire tout le trajet en vous guidant. Mais attention, restez vigilant, votre enfant sait que vous êtes là et il pense donc qu’il ne peut rien lui arriver.

  10. Enfin un dernier conseil. Pour imposer des règles à votre enfant, il est très important que vous respectiez ces mêmes règles car l’enfant apprend d’abord par imitation.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Dans la rue, apprenez à leur lâcher la main !

•  À quel âge mon enfant peut-il rester seul à la maison ?

•  Laisser votre enfant seul à la maison : nos conseils

Partagez sur :