Mon enfant a un ami imaginaire : comment réagir ?

Mon enfant a un ami imaginaire : comment réagir ?

Votre petit bout rie avec quelqu’un que vous ne voyez pas et il vous parle de lui comme de son grand ami ? Pas de doute, il a un ami imaginaire ! Est-ce normal ? Comment faut-il réagir ? Voici nos conseils !

Une amitié imaginaire ?

Si votre enfant semble s’amuser avec une personne invisible c’est parce qu’il s’est créé un ami imaginaire. Même si cela peut vous paraître étrange, en tant qu’adulte, il n’y a pas d’inquiétude à avoir. Et pour cause, il évolue dans un environnement construit autour de comptes de fées, de super-héros et autres personnages magiques. Bien que les enfants prennent généralement conscience du caractère irréel de cette compagnie, ils n’y voient rien d’anormal.

En Angleterre, une étude portant sur 1 800 enfants âgés de 5 à 12 ans a révélé que 46% d’entre eux avaient un ami imaginaire. Ce phénomène est donc très répandu chez les enfants, même s’ils sont nombreux à ne plus s’en rappeler par la suite. En parallèle, il a été constaté qu’il n’y avait pas de « portrait type » de l’enfant ayant un ami imaginaire. Ainsi, les idées reçues évoquant une grande solitude ou une incapacité à se sociabiliser se révèlent erronées.

Qu’apporte cet ami à votre enfant ?

Le Docteur Karen Majors a mené une étude, auprès d’enfants de 4 à 7 ans, portant sur la compagnie des amis imaginaires, leurs buts et leur influence. Il s’est avéré que l’ami imaginaire est bénéfique pour la créativité de nos petits bouts. En effet, en inventant des dialogues, jeux et situations, l’enfant stimule son imagination et sa pensée. A travers cette amitié, l’enfant développe également ses capacités à argumenter et le sentiment d’empathie envers autrui.

En parallèle, selon Paul L. Harris, psychologue spécialisé dans le développement de l’enfant, cette amitié imaginaire pourrait même permettre de comprendre la réalité elle-même. Ainsi, derrière son apport en amusement, l’ami imaginaire est généralement bénéfique au développement des enfants.

Comment réagir ?

Ne grondez pas votre enfant

Son but n’est pas de vous faire perdre la tête. Il s’est juste créé un compagnon idéal qui est gentil, l’aide, l’écoute, l’amuse et est toujours disponible. Plus encore, l’ami imaginaire peut être un moyen d’attirer votre attention, votre enfant a donc besoin de vous.

Faîtes sa connaissance

Avouez à votre enfant que vous ne voyez et n’entendez pas son ami. Cependant, rien ne vous empêche de faire sa connaissance, n’hésitez pas à lui demander « comment s’appelle ton ami ? », « comment va-t-il ? », etc. N’oubliez pas qu’il est le miroir de la pensée de votre enfant. Il peut par exemple poser certaines questions que votre petit bout n’oserait pas poser de lui-même.

Parlez-en avec votre enfant

L’ami imaginaire n’est pas un sujet tabou. Que pense votre enfant de lui ? Comment décrit-il son caractère ? Il faut être vigilant car bien que l’ami imaginaire puisse avoir de soi-disant désaccords avec votre enfant cet ami ne doit en aucun cas le menacer ou avoir une influence négative.

Laissez faire le temps

En effet, l’ami imaginaire disparaît aussi vite qu’il est apparût. A l’inverse, si au fil du temps votre enfant ne parle que de lui et se sent même angoissé « lorsqu’il n’est pas là », pensez à consulter un spécialiste.

En somme, soyez tolérant, bien que vigilant, car à défaut de voir l’ami imaginaire de votre petit bout, vous le verrez s’épanouir et grandir à travers cette amitié qui stimule son esprit !

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

 L’amitié, une valeur fondamentale célébrée le 30 juillet !

  Le doudou, un objet transitionnel, une aide pour grandir

Partagez sur :