Au secours, mon enfant fait des otites à répétition !

Au secours, mon enfant fait des otites à répétition !

L. a posé la question suivante :

« Bonjour, ma fille de 3 ans fait des otites à répétition. C’est vraiment douloureux et pas très agréable pour elle. Même si à chaque fois le médecin prescrit des médicaments et que ça finit par passer, je ne peux m’empêcher de me poser certaines questions… N’ya-t-il pas un problème plus profond à chercher qui pourrait causer ces otites à répétition ? Quel peut-il l’être ? Je me demande aussi s’il n’y a pas des choses préventives qui existent pour éviter les otites ? Car j’ai peur qu’à force cela altère son audition !!! Merci de votre aide ! » 

Voici la réponse de la pédiatre :

Qu’est-ce que l’otite chez l’enfant ?

L’otite est une infection ou une inflammation de l’oreille due à une bactérie ou un virus, elle survient en général dans un contexte de rhinopharyngite avec fièvre, écoulement nasal et toux.

Le nez est une porte d’entrée des microbes. Chez les enfants, la trompe d’Eustache (conduit étroit entre le rhinopharynx et l’oreille) se draine mal et les plus petits n’ont pas encore constitué une immunité solide. Tout cela explique la fréquence des otites chez l’enfant et le nourrisson.

Il existe des familles d’otite en raison de la forme et du positionnement de la trompe d’Eustache. Il faut toujours rechercher un terrain allergique et un éventuel reflux gastro-œsophagien, cause de remontées acides de l’estomac vers l’oreille. Enfin le tabagisme passif favorise également les otites chez l’enfant.

Il existe différents types d’otites :

  • L’otite externe, simple inflammation du conduit
  • L’otite congestive avec tympan rosé
  • L’otite aiguë purulente très douloureuse avec fièvre et tympan bombé
  • L’otite séreuse, plus insidieuse, pas forcément douloureuse, succédant le plus souvent à une otite aiguë qui peut passer inaperçue et donner une perte d’audition avec difficultés d’apprentissage du langage

Il est pour cela important de s’assurer après une otite chez l‘enfant que le tympan est redevenu normal. Il faut surveiller l’audition et s’assurer qu’il entend et répète bien.

Comment lutter contre les otites à répétition chez l’enfant ?

En cas d’otites à répétition chez l’enfant, il faut rechercher les facteurs favorisants éventuels : tabagisme passif, terrain familial, terrain allergique, présence d’un reflux gastro-œsophagien. L’hypertrophie des végétations adénoïdes est enfin à rechercher.

Votre fille de trois ans a des otites à répétition douloureuses ayant nécessité des traitements successifs. C’est sa première année de maternelle et peut être pour elle, depuis septembre son premier contact avec la collectivité, favorisant les infections ORL.

Un examen général pratiqué par votre généraliste ou un pédiatre s’impose pour évaluer son état général, savoir s’il existe une anémie la rendant plus sensible aux infections, rechercher tous les autres facteurs favorisants ceux évoqués ci-dessus. Il faut connaître l’état des tympans en dehors des épisodes aigus, évaluer l’audition, et en cas de grosses végétations envisager une adénoïdectomie avec un chirurgien ORL.

L’adénoïdectomie ou ablation des végétations adénoïdes est une opération fréquemment pratiquée dans le cas d’otites à répétition chez l’enfant, d’obstruction nasale ou parfois de rhinopharyngites à répétition.

Les végétations adénoïdes sont un organe de l’immunité, sorte de granulations situées au niveau du rhinopharynx. Cette intervention est souvent couplée à une paracentèse, la pose de drains, aérateurs tympaniques ou yoyos ou à une amygdalectomie (ablation des amygdales).

Elle se pratique le plus souvent entre deux et cinq ans. En cas d’otites à répétition chez l’enfant, aigues ou séreuses, l’ablation des végétations permet la désobstruction de l’orifice des trompes d’Eustache. Il existe en général une obstruction nasale responsable de ronflements voire de troubles du sommeil. Si l’indication est bien posée on peut espérer une amélioration. On évalue la taille des végétations par radio ou mieux par fibroscopie. Le geste est rapide, sous anesthésie générale, en ambulatoire en général. Une fois sur deux l’oto-rhino-laryngologiste associe la pose de drains transtympaniques après paracentèse (percement du tympan) et aspiration du liquide rétro tympanique en cas d’otites séreuses chroniques.

Docteur Salomon-Pomper, la Pédiatre

 

Vous souhaitez réagir à cet article ? Poser une question à notre Pédiatre ?

Poser une question à notre Pédiatre

Nous attirons l’attention des lecteurs de notre blog sur le fait que ce service gratuit a ses limites : aucun examen clinique n’étant réalisé par notre pédiatre, les éléments fournis par les lecteurs étant par nature parcellaires, les réponses ne sauraient engager ni la responsabilité de l’éditeur de ce blog, ni la responsabilité de son auteur qui ne peut que recommander la consultation d’un professionnel de la santé pour le cas évoqué dans une question. En savoir plus…

Partagez sur :