Dent de lait cassée : que faire ?

Dent de lait cassée : que faire ?

Les humains sont des « diphyodontes » : cela signifie qu’ils ont deux dentitions successives. On s’interroge souvent sur les différentes étapes de la dentition : quand nos enfants vont-ils perdre leurs dents de lait ? Quand doit-on consulter un dentiste ? Que faire et quelles sont les conséquences d’une dent de lait cassée

Les différentes étapes de la dentition :

  • A 30 mois l’enfant a 20 dents lactéales (dites dents de lait) : c’est la dentition temporaire
  • Entre 6 et 7 ans apparaît la première molaire ou  »dent de six ans »
  • Entre 7 et 9 ans, les incisives latérales définitives
  • Entre 9 et 12 ans, 1ère et 2ème prémolaires définitives
  • Entre 10 et 12 ans, les canines définitives
  • Entre 11 et 13 ans, 2ème molaire définitive ou dent de 12 ans
  • Entre 15 et 18 ans, les 3ème molaires définitives ou dents de sagesse
  • L’adulte a alors ses 32 dents.

Il y a donc une dentition temporaire jusqu’à 3 ans, une dentition mixte de 6 à 12/13 ans, puis une dentition définitive de 15 à 18 ans.

Les dents de lait sont différentes des dents définitives, notamment par leurs racines, plus fines et plus écartées, pour laisser la place au germe sous-jacent de la dent définitive. Les racines de la dent de lait se résorbent, grignotées au fur et à mesure de l’évolution de la dent définitive. C’est la rhyzalyse.

La chute des dents temporaires est favorisée par ce phénomène. S’il n’existe pas de dent définitive, la rhysalyse ne se fait pas et la dent de lait peut rester en place longtemps.

Le calendrier de sortie des dents de lait ou déciduales (du latin deciduus,  » qui tombe ») peut différer d’un enfant à l’autre.

Les dents de lait chez l’homme, comme chez le chien et le cheval, représente un comme rail conducteur pour la deuxième denture. Les dents définitives ne peuvent prendre place que dans une mâchoire suffisamment grande qui suit la croissance osseuse de l’enfant.

Contrairement à la poussée des dents de lait, la poussée des dents définitives est indolore. Souvent la dent définitive est déjà présente derrière la dent de lait qui tarde à tomber. Dans certains cas, une extraction de la dent de lait est nécessaire et sera effectuée par le dentiste pour permettre le positionnement de la dent définitive.

La date de chute des dents est variable selon les enfants :

  • A partir de 5/6 ans : incisives centrales
  • A partir de 7 ans : incisives latérales
  • A partir de 9 ans : canines
  • A partir de 9/10 ans : premières molaires
  • A partir de 10/12 ans : deuxièmes molaires
  • Vers 17 ans, troisièmes molaires et dents de sagesse

Les dents définitives sont moins blanches que les dents de lait, plus grosses et un peu dentelées. Cet aspect dentelé disparaît ensuite.

Si un enfant a « fait » ses dents de lait très tôt, il aura de fortes chances de les voir également tomber tôt, probablement vers ses 5 ans. En revanche, si la première dent est apparue vers un an ou plus, il faudra patienter jusqu’à 6 ou 7 ans.

Les traumatismes dentaires les plus fréquents

Les traumatismes dentaires sont fréquents chez le jeune enfant. La majorité d’entre eux touche les dents de lait, entre 1 et 3 ans. C’est la période où l’enfant commence à marcher et à découvrir le monde ! Son équilibre et sa coordination ne sont pas encore parfaits et les chutes, fréquentes, peuvent entraîner des traumatismes dentaires, notamment des incisives. Ces traumatismes peuvent passer inaperçus mais peuvent apparaître quelques jours après, à travers la coloration noire de la dent, signant un hématome.

Quand consulter ?

Il vaut mieux consulter un chirurgien-dentiste en cas d’expulsion, de fracture, de luxation d’une dent, de traumatisme important.

Il faut également consulter un dentiste lorsque la dent bouge beaucoup en dehors des périodes de chute « normale » des dents, en cas de douleur ou de saignement.

Le dentiste réalisera une radio et pourra intervenir, si nécessaire, immédiatement ou plus tard. Un choc peut entraîner le déplacement du germe de la dent définitive. Il faut donc être vigilant lors des chutes sur les dents. De plus, Ce sera l’occasion de rencontrer un dentiste et d’instituer un rite de contrôle annuel des dents.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Le cycle de la dentition, des dents de lait aux dents définitives

•  L’orthodontie : conseils pour mieux l’appréhender

•  Dent de lait cassée : conséquence sur la dent définitive ?

•  Quand et comment commencer le brossage des dents de lait ?

•  Chute des dents de lait à 5 ans, normal ou inquiétant ?

Partagez sur :