Au secours, mon enfant a peur de l’eau !

Au secours, mon enfant a peur de l’eau !

Une mauvaise blague, une grosse tasse et votre enfant a peur de l’eau ? Pas de panique ! Il n’est pas rare que certains enfants ne soient pas rassurés en milieu aquatique. Mais rassurez-vous, avec un peu de patiente et d’aide, cette phobie devrait être rapidement surmontée. Découvrez dès à présent les conseils de notre pédiatre pour encourager votre enfant à ne plus avoir peur de l’eau

Un début de vie… aquatique !

Les débuts de la vie, in utéro, se passent en milieu aqueux dans le liquide amniotique.

Les bébés n’ont donc pas peur de l’eau a priori. Il suffit d’observer les « bébés nageurs » dans une piscine pour en être persuadé. Sur notre planète, la vie s’est toujours organisée autour des fleuves et des mers. Les enfants s’approprient cet élément qu’est l’eau le plus souvent par le jeu, sauf évidemment dans les régions désertiques.

Pourquoi mon enfant a-t-il peur de l’eau ?

Parfois, certains enfants, mais aussi adultes, ont peur de l’eau dès lors qu’ils savent qu’ils n’ont pas pieds.

Bien souvent, ces enfants ne sont pas de la famille des nageurs réguliers et n’ont pas eu l’expérience des bébés nageurs petits, qui leur aurait permis d’être à l’aise dans l’élément aquatique.

Il faut donc d’abord analyser la ou les raisons de cette peur. Il est des raisons qui peuvent être liées à votre histoire familiale, un bain dans une eau froide, une tasse mémorable, le contact avec de l’eau salée, une sensation de froid à la sortie de l’eau… toutes raisons possibles qui s’expliquent par ses expériences.

D’autres sont cachées dans la mémoire : innombrables sont les enfants qui après la visualisation « Des dents de la mer » ou d’un documentaire sur les orques dévorant des « gentils » phoques » ont peur de l’eau lorsqu’ ils ne perçoivent plus avec leurs pieds le fond de la mer.

Cette situation de peur ne durera pas. Au moment de l’adolescence au plus tard, le jeune sera amené à fréquenter la piscine locale avec ses amis filles et garçons. Ce sont les jeux d’approche, de reconnaissance de l’autre qui favorisent la conquête de l’eau.
Il est donc conseillé d’organiser ces moments ludiques dès maintenant et d’emmener par exemple ses amis à la piscine. Ensuite, laissez faire, il y aura toujours un élément moteur qui stimulera votre enfant.

Peut-être, pouvez aussi proposer des cours de natation avec un moniteur diplômé, observez de loin, ne montrez aucun stress, ayez au contraire des paroles encourageantes et apaisantes. A la fin de chaque cours, dites lui que vous êtes fière de lui, même si sa progression vous semble lente.

Rappelez-vous vos propres expériences, votre comportement vis-à-vis de l’eau : piscine, mer, baignade en eau douce.

Si vous aimez l’eau, vos enfants aimeront l’eau, cela peut paraître simpliste, mais c’est souvent vérifié.

Il faut bien sûr respecter le rythme d’apprentissage de votre enfant, vous pourriez être surpris de ses progrès.

Toutefois, si s’installait une véritable phobie de l’eau, il faudrait alors en parler avec un psychologue.

Docteur Salomon-Pomper, la Pédiatre

Vous souhaitez réagir à cet article ? Posez une question à notre Pédiatre ?

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

  Qu’est-ce que la pratique des bébés nageurs ?

  Percer les oreilles de bébé : compatible avec la piscine ?

  Les protections solaires pour les enfants

Partagez sur :