Réforme des rythmes scolaires : quels enjeux pour nos enfants ?

Réforme des rythmes scolaires : quels enjeux pour nos enfants ?

Quels sont les impacts réels de la réforme des rythmes scolaires sur la vie quotidienne de mon enfant ?

Cette rentrée scolaire a été accueillie par de nombreux débats autour de la réforme des rythmes scolaires. Entre approbation et controverse, on se perd parfois et on ne distingue pas très bien les véritables changements et enjeux pour nos bouts de chou. Cet article vous aide à faire un point sur la réforme et à y voir plus clair dans ce tourbillon d’informations.

Si certaines communes ont fait le choix de repousser la mise en place de cette nouvelle réforme à la rentrée prochaine, d’autres ont pris le parti d’instaurer dès maintenant ce nouveau rythme scolaire aux plus petits, jugé plus adapté par le gouvernement. Voici les deux éléments essentiels de cette réforme.

Une nouvelle répartition du temps consacré à l’enseignement

Il faut savoir qu’en France, les écoliers avaient en 2012 des journées bien plus chargées que dans le reste du monde. Accusée de provoquer la fatigue des plus petits et de nuire à leur réussite scolaire par l’Académie Nationale de Médecine, la répartition du temps d’enseignement sur 4 jours a été remise en cause.

La réforme des rythmes scolaires prévoit ainsi une répartition du temps d’enseignement sur 9 demi-journées (contre 8 auparavant), obligeant les écoles primaires à ouvrir le mercredi matin. Les journées ne peuvent plus dépasser 5h30 d’enseignement et les demi-journées 3h30. Enfin, la pause du midi doit quant à elle être d’au moins 1h30.

Selon certains spécialistes de la petite enfance, alléger le temps d’enseignement quotidien permettrait entre autre, de réduire la fatigue des plus petits à l’école, qui seraient alors plus attentifs et concentrés. L’objectif est donc de mieux accorder le temps d’enseignement au cycle de vie « naturel » des enfants. Les enfants de petites et moyennes sections pourront bien entendu continuer à faire la sieste après le déjeuner.

Cette réorganisation de la journée devrait selon l’Académie Nationale de la Médecine contribuer à assurer l’équilibre psychologique, affectif et cognitif de nos petits bouts, leur permettant ainsi d’apprendre et de s’épanouir dans les meilleures conditions.

Une augmentation des activités périscolaires

Si le temps d’enseignement par jour s’est vu réduit, les journées d’école ne sont pas pour autant plus courtes. Les écoles maternelles devront désormais assurer différentes activités culturelles, sportives et artistiques et mettre en place des groupes d’aide pour les élèves en difficulté. La mise en place de ces nouvelles activités pédagogiques a pour objectifs de développer la sensibilité culturelle des plus jeunes, rendre l’école plus attractive, et donner aux élèves en difficulté les outils nécessaires à leur réussite scolaire.

Outre le mercredi matin qui était auparavant libre, les journées d’école du lundi, mardi, jeudi et vendredi de nos petits bouts restent donc les mêmes en termes d’amplitude horaires mais, c’est leur organisation qui a changé. Le temps dédié à l’enseignement s’est vu raccourci pour laisser place à d’autres activités pédagogiques. L’objectif premier étant d’optimiser leur capacité à se concentrer sur un laps de temps plus court et jugé optimal par l’Académie Nationale de Médecine.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Le système scolaire, comment ça marche ?

Partagez sur :