Encoprésie : pourquoi mon enfant fait-il caca dans sa culotte ?

Encoprésie : pourquoi mon enfant fait-il caca dans sa culotte

L’encoprésie ou « caca dans la culotte » est un réel problème pour 1 à 4% des enfants de plus de 4 ans. Pourquoi votre enfant est-il touché par l’encoprésie ? Comment savoir qu’il souffre réellement de ce trouble ? Que faire pour l’aider ? Le blog La vie facile avec mon enfant vous répond.

Qu’est-ce que l’encoprésie ?

Ce trouble que l’on nomme plus communément « caca dans la culotte » est un problème chez l’enfant de plus de 4 ans. L’enfant se retient trop longtemps d’aller aux toilettes, son attention se relâche ou il fait un effort trop important et des selles involontaires sont émises. Contrairement à l’énurésie nocturne (« pipi au lit »), l’encoprésie est plutôt un phénomène diurne et apparaît alors que l’enfant devrait pouvoir contrôler sa défécation.

Quelles sont les causes du « caca dans la culotte »

L’encoprésie est souvent associée à une constipation et à des problèmes d’ordre psychologique. Ces derniers peuvent être liés à un souci d’éducation (dans le cadre de l’apprentissage de la propreté par exemple). Mais l’encoprésie peut également être due à des problèmes familiaux (parents séparés ou en conflit, perte d’un proche, carence affective, etc.). Toutefois, il peut également arriver que l’encoprésie ne soit en rien liée à des facteurs psychologiques mais uniquement physiques (fissure anale, etc.) et soit très ponctuelle.

Symptômes et diagnostic de l’encoprésie ?

Si vous constatez une constipation prolongée chez votre enfant associée à des fuites fécales dans sa culotte la journée, prenez rendez-vous rapidement avec votre médecin. De fait, si votre enfant défèque parfois dans sa culotte de temps à autre, sans constipation, mais à un moment où il est fragile psychologiquement ou en échec scolaire, alors il est possible qu’il souffre d’encoprésie. Un diagnostic pourra être réalisé afin de déterminer si c’est bien de cela qu’il souffre. Le médecin fera alors un point sur les antécédents familiaux, le contexte d’éducation et de vie de l’enfant, la manière dont les parents lui ont appris la propreté, etc. Un examen clinique permettra de révéler la présence de ballonnements tandis qu’un toucher anal permettra de vérifier la présence de fissures.

Comment traiter l’encoprésie ?

Si l’on part du principe que l’encoprésie est liée tout à la fois à des facteurs physiques et psychologiques, le traitement doit être adapté. Il faut ainsi lutter contre la constipation, notamment avec une alimentation adaptée riche en fibres. Des laxatifs peuvent également accompagner ce changement d’alimentation. En parallèle, il est conseillé de faire suivre son enfant par un psychiatre qui saura déterminer les causes psychologiques du trouble et ainsi y remédier.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Mon enfant ne veut pas faire caca sur le pot, que faire ?

 Quand et comment commencer l’apprentissage de la propreté

Partagez sur :