Comprendre la dépression post-natale paternelle

Comprendre la dépression post-natale paternelle

Le sujet est encore tabou : phénomène bien identifié du côté des mamans, les papas ne sont pourtant pas épargnés et peuvent, eux aussi, connaître une phase dépressive post-natale.

Quels sont les signes qui témoignent que votre mari ou votre compagnon souffre de dépression paternelle ? Quelles sont les causes de son angoisse ? Comment l’aider à surmonter cette mauvaise passe ? Le blog La vie facile décrypte pour vous les causes qui peuvent entraîner un tel changement de comportement à l’arrivée de bébé. 

Quels sont les signes d’une dépression post-partum ?

Bien que moins fréquente chez les hommes que chez les femmes, la dépression post-natale masculine est une réalité qui frappe de plein fouet certains papas.

Les premiers symptômes peuvent apparaître dès la naissance de bébé, mais généralement, le pic dépressif se situe vers les 3-6 mois de l’enfant.

Vous observez chez votre mari ou conjoint une certaine agressivité ? Il est irritable, à fleur de peau et perd patience pour peu ? Il a tendance à s’isoler et à se renfermer sur lui-même ? En tant que jeune papa ou père de famille recomposée, il se sent déprimé, angoissé, nerveux ? Il y a de fortes probabilités pour qu’il souffre de dépression post-natale.

Pourquoi les papas sont-ils victimes de dépression ?

La naissance d’un enfant, notamment lorsqu’il s’agit du premier, annonce un chamboulement dans la vie du couple. Cette arrivée implique de nouvelles habitudes, de nouvelles responsabilités et un quotidien rythmé par les besoins de bébé. Pendant neuf mois, la maman voit son corps se transformer, sent bébé grandir doucement et vit ainsi concrètement sa grossesse. Pour le futur papa, la situation est différente, mystérieuse, et totalement abstraite. Bien souvent, la venue au monde de ce premier enfant est synonyme de choc : un choc émotionnel d’un nouveau rôle pour lequel le papa n’est pas suffisamment préparé psychologiquement. La naissance de bébé marque une rupture, le commencement d’une nouvelle vie et le jeune papa peut alors se sentir perdu et effrayé.

Quelles sont les solutions pour l’aider ?

Submergé par la peur de ne pas être à la hauteur, le papa dépressif se sent coupable et remet en question ses capacités de bon père de famille.

La dépression post natale masculine n’est pas un simple baby blues, un petit coup de mou de quelques jours. Cette déprime post naissance est une réalité qu’il faut prendre au sérieux, d’autant plus que le papa se sent souvent honteux et n’ose pas aborder le sujet, préférant se replier sur lui-même.

Pourtant, il est vivement conseillé d’entamer le dialogue avec la maman. Abordez ensemble le sujet, exprimez vos craintes respectives. Pour que le papa puisse reprendre confiance en lui, il est important qu’il participe aux tâches quotidiennes telles que le bain de bébé, ou la préparation des biberons. Au besoin, encouragez votre compagnon à questionner les hommes de son entourage et à évoquer avec son propre papa ou avec un ami père de famille les peurs qui l’assaillent.

Enfin, s’il éprouve des difficultés à se confier à ses proches, pensez aux groupes de soutien ou aux consultations chez un professionnel pour l’aider à surmonter cette période difficile.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Le baby blues, de quoi s’agit-il ?

Partagez sur :