Divorce : que faire pour protéger ses enfants ?

Divorce

A une époque où un mariage sur deux se solde par un divorce, il est important de rappeler que cette période n’est pas facile pour les parents, ni pour les enfants. Ne plus s’aimer ne signifie pas qu’il faut adopter un comportement néfaste pour ses enfants. Quelles sont les choses à ne pas faire en cas de divorce ? Le blog La vie facile avec mon enfant vous répond.

 Instrumentalisation : vos enfants pris en sandwich ?

Lorsque vous divorcez, n’oubliez pas qu’il ne s’agit que d’une histoire entre vous et votre conjoint(e). Vos enfants ne doivent pas se retrouver au milieu de cette situation difficile et déjà perturbante pour eux. Ils n’ont pas à prendre partie, à prendre des décisions d’adultes ou encore à consoler le parent « abandonné ». Libre à vous de vous disputer pour un lave-vaisselle, des chaussettes qui trainent ou une télévision mais n’instrumentalisez pas vos enfants.
Garde ou pension alimentaire, si vous ne parvenez pas à vous mettre d’accord vous pouvez faire appel à un médiateur social, qui saura trouver les meilleures solutions pour protéger vos enfants au moment de votre divorce.

Dispute : devant les enfants ?

Le divorce est une période difficile pour les enfants. Ils doivent faire le deuil de cette famille qu’ils voyaient parfaite, accepter que leurs habitudes vont changer, qu’ils ne pourront plus vivre avec leurs deux parents… ne leur imposez pas en plus vos disputes. Essayez de vous contenir devant eux et réglez vos conflits loin d’eux afin de les préserver au mieux.

Respect du droit de garde ou de visite : essentiel pour l’équilibre des enfants ?

Cette fois, l’enfant est bel et bien au cœur de la démarche. En cas de divorce, il est essentiel de se mettre d’accord sur la manière dont chacun pourra s’occuper des enfants. Garde alternée, garde les week-ends et la moitié des vacances, droits de visite, tentez de vous mettre d’accord. Dans le cas contraire, c’est un juge qui prendra la décision finale. Une fois que tout cela est acté, veillez à bien respecter ce qui a été décidé, il en va de l’équilibre de l’enfant. Ce dernier va prendre de nouvelles habitudes avec ses parents, il est important qu’il puisse conserver un rythme régulier pour se sentir bien et profiter pleinement de ses deux parents.

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Renouer le dialogue grâce à la médiation familiale

• Divorce : comment l’annoncer à votre enfant ?

Partagez sur :