Mon fils est gay : comment réagir ?

Mon fils est gay : comment réagir ?

M. a posé la question suivante :

« Bonjour, j’ai un ado de 17 ans et je pense qu’il est homosexuel, il me l’a déjà avoué à demi-mots, comme s’il voulait que je devine mais qu’il n’osait pas le dire. Je ne veux pas que mon fils souffre de cela et qu’il ait peur d’en parler mais je ne sais pas comment aborder le sujet avec lui. De plus, j’ai très peur de la réaction de mon mari qui est très « traditionnel » et pas très ouvert d’esprit sur le sujet L C’est vrai que ça me fait à moi aussi « bizarre » je ne vais pas mentir, ce n’est pas ce que l’on imagine pour ces enfants, mais c’est mon garçon et je l’aime de toute façon !!! Je veux qu’il soit heureux et c’est tout, avec un garçon ou une fille. Par contre, j’ai très peur que mon mari se braque et se fache… Que faire ? Attendre que mon fils m’en parle ? Prendre les devant ? Mais comment aborder le sujet ? En parler seul à seul avec mon mari ? Merci pour votre aide »

Voici la réponse de la pédiatre :

La prise de conscience de son homosexualité est une étape complexe pour un homme ou une femme. Pour certains, la découverte de l’attirance amoureuse vers le même sexe est précoce, à l’adolescence, pour d’autres elle est plus tardive. 

Nous vivons actuellement dans une société dite libérée où les orientations sexuelles homosexuelles sont acceptées plus facilement que dans les décennies précédentes, néanmoins l’annonce en reste toujours délicate voire difficile.

La révélation de son orientation sexuelle ou « coming out »est une étape décisive pour l’acceptation de soi puisqu’il révèle à autrui l’identité sexuelle véritable. Certains révèlent leur homosexualité à l’adolescence, certains plus tard, d’autres n’y parviennent jamais. Parfois c’est une autre personne qui fait la révélation ; cela n’est cependant pas la meilleure façon de procéder.

Faire son « coming out » : oui, mais comment ?

Faire son « coming out » n’est pas une décision anodine puisqu’elle change le cours de la vie et les relations aux proches.

Quand faut-il en parler ? A qui en parler en premier ? Pourquoi maintenant ? Quelles conséquences sur la vie et les relations aux autres ? Autant de questions que peut se poser votre ado !

Certains gardent longtemps le secret de leur orientation sexuelle d’autres la revendiquent tôt et plus facilement.

Comment réagir ?

La réaction des proches et de la famille dépend de leur ouverture d’esprit, de l’image qu’ils ont de l’homosexualité. Les parents se projettent volontiers dans un futur de grands parents. L’homosexualité rend ce futur plus complexe dans ce domaine. Les parents souffrent, l’enfant aussi.

Les parents se demandent pourquoi leur enfant est homosexuel, ils se demandent s’ils sont coupables, si cela est la conséquence de leur éducation. Ils mettent un temps variable à accepter la nouvelle mais finalement acceptent l’orientation sexuelle de leur enfant lorsqu’ils comprennent que ce choix le rend heureux. La révélation suivie de la présentation d’un ami ou amie stable peut également rassurer les parents.

L’essentiel est que votre fils ne se sente pas coupable de son choix sexuel et que cette annonce ne bouleverse pas les relations d’amour qu’il a instauré depuis des années avec ses parents, sa fratrie et tous ses proches.

De nombreuses personnes homosexuelles témoignent des difficultés qu’elles ont eues à faire accepter leur choix d’orientation sexuelle. Pourtant, l’identité d’une personne ne se limite pas à ses choix sexuels.

Les parents doivent se méfier de ne pas trop s’intéresser à la sexualité de leur adolescent, il ne faut pas anticiper les questions, tout en disant ce qu’il faut pour que l’ado se prenne en charge. L’adolescent se cherche du point de vue de son identité, de son image et de celui de ses choix sexuels. L’homosexualité comme sentiment ou comme pensée n’a rien d’exceptionnel à l’adolescence, accompagnée parfois de passage à l’acte ponctuel. L’homosexualité s’installe rarement à l’adolescence, elle est en lien avec l’organisation psychique bien avant l’âge de la puberté.

Un jeune homme de 17 ans est déjà presque un adulte. Une mère sent souvent précocement l’orientation homosexuelle de son fils. Vous souhaitez le bonheur de votre fils. Ne pas être intrusive bien sûr, mais lui dire que vous êtes proche, à l’écoute et prête à l’entendre lorsqu’il désirera vous parler des sujets importants pour lui. Dites-lui votre amour et votre confiance. Il choisira le moment qu’il voudra pour vous parler. C’est à lui de choisir quand et comment il parlera à son père. Faites-lui confiance et faites confiance à votre mari même si une période difficile vous semble prévisible…

Docteur Salomon-Pomper, la Pédiatre

 

Vous souhaitez réagir à cet article ? Poser une question à notre Pédiatre ?

Poser une question à notre Pédiatre

 

 Le sujet vous intéresse ? Découvrez également : 

  Notre Pédiatre vous répond ! [Question : la puberté masculine]

•  Les signes de la puberté féminine
Nous attirons l’attention des lecteurs de notre blog sur le fait que ce service gratuit a ses limites : aucun examen clinique n’étant réalisé par notre pédiatre, les éléments fournis par les lecteurs étant par nature parcellaires, les réponses ne sauraient engager ni la responsabilité de l’éditeur de ce blog, ni la responsabilité de son auteur qui ne peut que recommander la consultation d’un professionnel de la santé pour le cas évoqué dans une question. En savoir plus…

Partagez sur :