Descente d’organes : tout savoir sur le prolapsus

Descente d'organes : tout savoir sur le prolapsus

La descente d’organes, également nommée prolapsus, est un phénomène qui touche de nombreuses femmes. Quelles sont les causes et les symptômes du prolapsus ? Comment éviter une descente d’organes ? Quels sont les risques ? Le blog La vie facile avec mon enfant vous informe. 

Qu’est-ce que la descente d’organes ?

Le prolapsus est un phénomène qui concerne la descente des organes du bas ventre. Si le prolapsus utérin est le plus répandu (descente de l’utérus dans le petit bassin), la descente d’organes peut également concerner le vagin, la vessie et le rectum. Trouble typiquement féminin, le prolapsus concerne aujourd’hui 45% des femmes âgées de 40 à 80 ans. Pourtant, on parle peu de la descente d’organes et beaucoup de femmes en souffrent sans réellement connaître la source de leur maux.

Quelles sont les causes de la descente d’organes ?

Si l’on peut citer un excès de poids ou des prédispositions familiales, la descente d’organes est bien souvent due à une ou plusieurs grossesses. Accouchement rapide, déchirures, naissance d’un gros bébé ou encore grossesses multiples sont autant de causes éventuelles de la descente d’organes.

Le périnée est un ensemble de muscles, de ligaments et de membranes qui a pour vocation de soutenir les organes du petit bassin (à savoir la vessie, le vagin et le rectum). Or, lors de la grossesse et de l’accouchement, les muscles du périnée se distendent et ne sont parfois plus à même de soutenir tous ces organes. C’est pourquoi il est souvent conseillé de pratiquer une rééducation du périnée après un accouchement.

Enfin, la ménopause peut également être responsable de la descente d’organes. En effet, la baisse des œstrogènes liée à la ménopause peut rendre les tissus plus élastiques et ainsi favoriser le prolapsus.

Quels sont les symptômes de la descente d’organes ?

Si vous êtes concernée par l’un ou plusieurs des symptômes suivants, il est primordial de consulter votre médecin afin d’écarter tout risque de descente d’organes :

  • Gêne lors de la marche ou de la course à pied
  • Difficulté à uriner ou aller à la selle
  • Sentiment d’avoir une boule au niveau du bassin
  • Pression dans le bas du dos
  • Douleur pelvienne
  • Excroissance au niveau de l’utérus
  • Vulvite

Quelles solutions face à une descente d’organes ?

La solution la plus efficace pour traiter la descente d’organes est l’opération. Celle-ci consiste à réutiliser les tissus de la femme pour renforcer la zone concernée et à placer une prothèse capable de supporter les organes pour ainsi éviter un nouveau prolapsus.

Dans certains cas, si la descente d’organes est peu avancée, il est tout à fait possible de procéder à une rééducation périnéale afin de renforcer ses muscles et ainsi maîtriser l’évolution de la descente d’organes sans faire appel à la chirurgie.

 

Cet article vous intéresse ? Découvrez également :

•  Suivi post-natal : planning de tous vos rendez-vous médicaux

•  Reprendre le sport après l’accouchement 

•  Retrouver la forme après l’accouchement, oui mais comment ?

  Perdre du poids après l’accouchement : quels régimes ?

Partagez sur :