Reprendre le sport après l’accouchement

Reprendre le sport après l’accouchement

Après l’accouchement, il est souvent difficile de vivre en harmonie avec un corps que vous ne reconnaissez pas. Vergetures, kilos en trop, peau flasque et lignes déformées, vous avez envie de récupérer votre silhouette et pour cela, vous êtes prête à transpirer !
Reprendre le sport après l’accouchement, oui, mais dans quelles conditions ? Voici quelques conseils pour débuter un programme de remise en forme post-accouchement tout en douceur. 

Pourquoi faire du sport après l’accouchement ?

Le sport est bénéfique tout au long de la vie, quel que soit l’âge ou la période.
Après 9 mois de grossesse, il est important pour la maman de bouger, prendre ou reprendre le sport après l’accouchement en douceur. Ça tombe bien, car face aux transformations de la silhouette, vous êtes plus que jamais motivée !

Le sport agit sur le corps et sur l’esprit. Non contente d’éliminer les kilos pris durant la grossesse, quelques séances d’exercices physiques vous permettront également d’évacuer le stress et de faire le plein d’énergie positive ! En effet, il est important de prendre du temps pour vous, sans pour autant culpabiliser.

À partir de quand une maman peut-elle reprendre le sport après l’accouchement ?

Médecins et gynécologues sont unanimes, il est important de respecter un délai de repos après l’accouchement et de suivre des séances de rééducation du périnée. Une reprise trop précoce risquerait d’engendrer des conséquences telles que la descente d’organes ou encore l’incontinence.

Généralement, on préconise un délai de deux mois après la fin de la rééducation périnéale pour reprendre une activité physique légère. Dans tous les cas, vous devez absolument obtenir l’accord de votre médecin. Les premières semaines, prenez du temps pour vous, profitez de l’arrivée de bébé en famille et reposez vous autant que possible. Le moment de rechausser vos baskets arrivera bien assez tôt, vous verrez !

 

Cet article vous intéresse ? Découvrez également :

•  Le baby blues, de quoi s’agit-il ?

Partagez sur :