maman qui pratique le mois d'or avec son nouveau né

Le mois d’or : de quoi s’agit-il ?

De plus en plus de jeunes mamans décident d’expérimenter le mois d’or. Mais, de quoi s’agit-il exactement ? Quels sont ses bienfaits ? On vous dit tout sur cette tradition orientale qui gagne peu à peu l’occident.

Une tradition ancestrale venue d’ailleurs

Le mois d’or trouve ses origines en Chine, il y a environ 2000 ans. Il s’agit d’un rite qui consiste à prendre soin de la jeune mère et de son nouveau-né durant le premier mois suivant la naissance. Mère, tante, sœur, cousine, amie, voisine… Des proches bienveillantes se relaient auprès de maman et de bébé. L’objectif ? Permettre au duo de se remettre de l’accouchement et de faire connaissance en douceur.

Cette tradition se retrouve également dans les pays du Maghreb, en Inde, ou encore, au Mexique. Et elle gagne actuellement l’occident ! En Europe, de plus en plus de jeunes mères s’approprient le rite. Il s’agit davantage de déléguer la prise en charge des aînés, les tâches ménagères, la préparation des repas au conjoint ou aux aidants, durant 30 à 40 jours. Maman et bébé peuvent ainsi rester dans leur cocon, en toute sérénité.

Le mois d’or : des bienfaits pour maman et bébé

La plupart des jeunes mamans qui ont expérimenté le mois d’or estiment que celui-ci est particulièrement bénéfique. Le duo mère nourrisson est plus reposé, moins soumis au stress du quotidien. Côté maternel, les femmes notent une meilleure récupération. Celles-ci estiment notamment que la cicatrisation est facilitée et que le périnée se remet plus aisément de la grossesse et de l’accouchement. La tradition aurait en outre un impact positif sur l’allaitement.

D’une manière générale, les femmes qui ont testé le mois d’or pensent que celui-ci favorise la construction du lien mère enfant. Telle une bulle protectrice, la pratique permet à maman et à bébé de prendre le temps de s’apprivoiser et de s’habituer à cette nouvelle vie.

 

Sur le même thème :

Tout savoir sur les doulas