Comment aider un enfant dyslexique ?

enfant dyslexique

Un enfant, signalé comme dyslexique, présente certaines difficultés d’apprentissage. En tant que parent, vous pouvez tout à fait accompagner vos enfants face à ce trouble complexe. Voici quelques pistes.

La dyslexie : qu’est-ce que c’est ?

Assez répandue en France, la dyslexie est définie comme faisant partie des Troubles Spécifiques du développement du Langage (TSL). Elle se définit généralement comme « une difficulté durable dans l’apprentissage de la lecture et d’acquisition de son automatisme, chez des enfants intelligents, normalement scolarisés, indemnes de troubles psychologiques préexistants ».

Elle se caractérise notamment par des difficultés de reconnaissance de certains mots et par de faibles capacités d’orthographe et de décodage des écritures. Les problèmes de dyslexie empêchent parfois un enseignement efficace en classe et peuvent nuire à la croissance du vocabulaire et aux connaissances de base de l’élève.

Différents types de dyslexie chez l’enfant

Il existe plusieurs types de dyslexie chez l’enfant et leurs symptômes varient d’une forme à l’autre :

  • Le trouble phonologique (dyslexie dysphonétique) : il se traduit par une difficulté à reconnaître les règles de conversion, à ordonner les lettres, à faire la différence entre des graphènes ou phonèmes proches, ou entre des mots morphologiquement proches.

  • Le trouble dyséidétique (dyslexie dyséidétique) : il se traduit par une difficulté à lire des mots à partir de leur forme visuelle, à lire automatiquement des mots connus, à mémoriser la manière dont on prononce les mots ou encore à reconnaître des mots irréguliers.

  • Le trouble mixte (dyslexie mixte) : lorsque le trouble de l’apprentissage du langage écrit combine les difficultés de la forme dyséidétique et dysphonétique.

Les parents comme le personnel d’enseignement ont tendance se focaliser sur l’immédiateté de la prise en charge, de la mise en place de mesures d’accompagnement, d’aménagement et de système de compensation. Toutefois, certaines astuces toutes simples peuvent aider votre enfant dyslexique.

Des pistes pour aider votre enfant dyslexique

En tant que parent, vous devez tout d’abord accepter son trouble et l’aider à faire de même. En apprenant à mieux le comprendre, il sera plus facile de l’accepter et de le gérer. Il peut être nécessaire d’adapter certaines méthodes de travail, par exemple en restant à l’écoute, en l’aidant à lire et à comprendre la lecture et en mettant des outils en place pour qu’il reste motivé.

Lui accorder plus de temps afin qu’il puisse terminer son travail peut aussi être très bénéfique pour un enfant dyslexique. Ce dernier ressent moins de pression de performance, ce qui peut considérablement diminuer son stress et son anxiété.

L’idée est également de favoriser l’estime de soi et de mettre l’accent sur ses efforts et ses compétences. Enfin, il faut tenter de l’inviter à lire le plus souvent possible et de lui faire apprécier l’activité. Plus votre enfant lira, plus il développera ses habiletés en lecture. Pensez aux images, à l’aération des textes, aux musiques, aux couleurs du papier, aux polices du contenu, aux lecteurs de textes… N’hésitez pas à l’aider à lire les mots ou les passages difficiles sans le brusquer et toujours en respectant ses choix.

Ne pas négliger l’aspect physique, émotionnel et parascolaire de la dyslexie

La dyslexie n’est pas une maladie. Néanmoins, elle s’accompagne parfois de symptômes quelque peu handicapants au quotidien, par exemple l’hypersensibilité, le stress, la peur, l’anxiété, l’altération de l’image de soi… L’impact émotionnel de la dyslexie ne doit pas être ignoré.

Il faut en parler avec lui avant tout et essayer de comprendre ce qu’il ressent tout en adaptant votre comportement pour ne pas le blesser encore plus.

Vous pouvez aussi accompagner votre enfant dyslexique en dehors de l’école en l’inscrivant à des activités parascolaires : musique, foot, danse, théâtre… Inscrivez-le à l’activité qui lui plait pour lui offrir un espace d’expression et d’expérimentation en dehors du cadre scolaire. Les loisirs sont l’occasion idéale pour lui de s’épanouir !

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

 Dyspraxie, dysgraphie, dyslexie, mon enfant est dys…

 La lecture avec votre enfant : 8 conseils pratiques

Partagez sur :