J’ai fait un bébé toute seule : et après ?

Femme enceinte

Faire un enfant toute seule n’est pas une décision facile à prendre. Qu’est-ce que cette décision implique au quotidien ? Comment expliquer cette démarche à votre enfant ? Le blog la vie facile avec mon enfant vous guide. 

Pourquoi faire un bébé toute seule ?

Si certaines femmes prennent cette décision, c’est pour répondre à un besoin naturel, celui de devenir maman. L’horloge biologique tourne et certaines femmes célibataires décident alors de trouver une solution alternative pour avoir un enfant avant 40 ans. Trouver l’amour n’est pas toujours si simple et nombreuses sont celles qui désespèrent de trouver le futur père de leurs enfants. Faire un bébé toute seule apparaît alors comme la seule alternative.

Comment faire un bébé toute seule ?

En France, seuls les couples hétérosexuels peuvent faire appel à la procréation médicale assistée (PMA). Aussi, pour de nombreuses femmes, la solution est d’aller à l’étranger (Belgique, Pays-Bas, Espagne, etc.) afin de tomber enceinte. Certes, cela a un coût (entre 4500 et 9000 euros en Espagne par exemple) et la PMA ne fonctionne pas nécessairement au premier coup, mais de nombreuses femmes sont prêtes à tenter pour devenir maman.

Faire un bébé toute seule : quelles conséquences ?

La première conséquence est assez simple : il faut apprendre à tout gérer toute seule. Avoir un enfant n’est pas de tout repos mais faire un bébé toute seule, c’est naturellement plus difficile. Concilier une situation de mère célibataire avec une carrière professionnelle demande une organisation minutieuse. Mais ce n’est pas tout. Le regard des autres peut également être perturbant. Pour certains, cette situation est tout simplement inimaginable pour l’équilibre de l’enfant. La future maman doit s’attendre à des remarques de ses connaissances voire de sa famille et de ses amis. Faire un bébé toute seule ne s’improvise pas, la future maman doit être bien préparée à affronter divers obstacles.

Que dire à son enfant ?

A l’image des enfants adoptés, les enfants n’ayant pas de père poseront tôt ou tard des questions. On le sait, les secrets de famille ont un impact très négatif sur le développement de l’enfant, il est donc conseillé d’en parler assez tôt avec lui. Expliquez-lui votre démarche simplement, il finira par comprendre pourquoi vous avez choisi de faire un bébé toute seule. Et, dans certains pays, il est tout à fait possible pour l’enfant de connaître ses origines, n’hésitez pas à l’accompagner s’il souhaite en savoir plus sur son géniteur.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Qu’est ce que la Fécondation In Vitro ?

• 5 conseils aux mamans célibataires !

Partagez sur :