Soigner un érythème fessier chez le nourrisson

erytheme-fessier--LVFE

Des plaques rouges, une forte irritation, des boutons, etc. Qui n’a jamais remarqué ces symptômes sur les fesses de son nourrisson ?

Ils sont sûrement dus à un érythème fessier. Mais comment le soigner ? Quels remèdes appliquer ? Et surtout, comment limiter les récidives ?

Découvrez dès à présent comment traiter efficacement les fesses rouges de votre bébé.

Détectez les premiers symptômes

Soigner un érythème fessier est évidemment une bonne chose. Mais encore faut-il savoir le détecter. Celui-ci se manifeste alors par une irritation cutanée, également appelée dermite du siège. Cette inflammation apparaît souvent pendant les premiers mois de votre nourrisson, généralement entre le 8e et le 10e mois.

Vous pouvez ainsi remarquer des rougeurs sur les fesses, comme sur les cuisses et sur les organes génitaux de votre enfant, ces parties du corps frôlant constamment la couche. Il peut également apparaître quelques boutons ou plusieurs fissures.

L’érythème fessier est principalement dû aux frottements de la couche contre la peau, au contact continu avec des selles ou de l’urine. Mais pas seulement, il peut aussi être provoqué par l’utilisation de produits agressifs retrouvés à l’intérieur des couches.

Cette inflammation n’est pas contagieuse et ne dure que quelques jours. Cependant, elle peut donner lieu à une infection si elle n’est pas traitée à temps. Ainsi, n’hésitez pas à consulter votre médecin en cas d’irritation prolongée.

Appliquez les soins adaptés

Si vous constatez plusieurs des symptômes précédents, recouvrez les fesses de votre nouveau-né avec une fine couche de pâte à l’eau. Cette crème sert alors à protéger sa peau des nombreux frottements. Vous pouvez également choisir un soin cicatrisant ou une pommade contenant du zinc.

Limitez seulement l’utilisation des lingettes nettoyantes, car elles se composent d’alcool et de parfum, autant d’ingrédients qui favorisent l’irritation. Le talc est aussi à éviter, car il a tendance à faire macérer la peau.

Par ailleurs, si vous repérez des lésions ou des fissures, passez un peu d’éosine sur celles-ci avec une compresse. Cette lotion nettoie, assainit, assèche et rétablit la peau en seulement quelques jours.

Prévenez les risques de récidives

Maintenant que l’irritation est enfin terminée, il est important de prévenir les risques de récidives. Pour cela, il est essentiel de changer votre enfant dès que sa couche est pleine. Vous limitez ainsi la macération de la peau et les risques d’infection.

Ensuite, préférez les savons surgras pour nettoyer la peau de bébé tout en douceur et pensez surtout à bien la rincer et à la sécher en effectuant des tapotements pour ne pas aggraver l’inflammation. Si vous le souhaitez, vous pouvez laver votre enfant après chaque selle, sans réaliser une toilette complète pour autant.

Enfin, n’hésitez pas à laisser votre nourrisson les fesses à l’air, ainsi la peau ne subit aucun frottement. En revanche, veillez à déposer un linge sur son siège pour limiter les fuites et à placer une couche sous votre enfant pendant la nuit, sans l’attacher, pour que la peau puisse respirer.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Lingettes pour nettoyer les fesses de bébé : pour ou contre ?

• Mon bébé a la peau très sèche : que faire ?

 

Partagez sur :