Mon bébé a la peau très sèche : que faire ?

Mon bébé a la peau très sèche : que faire ?

La peau des bébés est très fine, douce et très fragile, et nécessite une attention particulière. On note de plus en plus fréquemment l’apparition de zones de sécheresse cutanée chez les nourrissons, dès les premières semaines de vie. Il s’agit d’une dermatite atopique, touchant plus d’un nourrisson sur dix. Il existe souvent un terrain atopique familial. Cette sécheresse de la peau peut entrainer des lésions cutanées comme de l’eczéma avec rougeurs, des vésicules voire des croutes et des démangeaisons.

Dans certaines régions, trente pour cent des nourrissons sont atteints entre un mois et deux ans. En France, elle est de plus en plus fréquente et correspond à une « amélioration » du niveau de vie (industrialisation) et d’hygiène.

Quelles parties du corps sont concernées ?

Sur le visage, il est préférable de n’employer que de l’eau, au mieux des pulvérisations d’eau minérale, l’eau du robinet étant souvent dure, calcaire. Évitez les savons et les lingettes.

C’est en effet le visage qui est atteint en priorité, de façon symétrique, avec une présence prédominante sur les joues et le menton, voire le front, en épargnant le centre du visage et le nez en particulier. La face externe des bras et des cuisses est également touchée. Certains nourrissons ont une atteinte plus diffuse.

Les patients atopiques sont génétiquement prédisposés. Ils présentent une anomalie de la perméabilité cutanée et une hyper-réactivité de leur système de défense. Les allergènes de l’environnement (savons, pollens, poussières…) pénètrent dans l’épiderme et le système très réactif réagit de façon excessive à l’agression et les signes d’eczéma apparaissent.

Quels sont les signes d’une dermatite atopique ?

Le premier signe de sécheresse cutanée chez les nourrissons est la rougeur de la peau qui démange avec troubles du sommeil possibles, puis peuvent apparaître : gonflements, vésicules avec suintement puis lésions crouteuses. Alternent alors des périodes de poussées et de rémission.

Dans la plupart des cas, la dermatite atopique disparait dans l’enfance à un âge variable.

La dermatite atopique est un des signes de terrain atopique. D’autres manifestations de maladie allergiques chroniques peuvent s’associer : rhumes de foins, asthme, allergies alimentaires. Chez le tout petit, l’association à une diarrhée, des vomissements, une mauvaise courbe de croissance doit faire rechercher une allergie alimentaire.

Il existe une transmission génétique du terrain atopique à la fois cutané et immunologique. Si un des deux parents est atteint, le risque de dermatite atopique pour l’enfant est majoré et plus encore si les deux parents sont atteints.

Les poussées de dermatite atopique sont favorisées par le contact avec des irritants tels que les lessives, les assouplissants, les savons, les tissus rêches, la chaleur, la sueur et certains aliments. La sécheresse de l’air ambiant est également nocive.

Quelques conseils à inscrire dans la durée

  • Éviter, ou du moins diminuer les contacts avec des produits irritants : choix de la lessive, rinçage abondant, privilégier les vêtements en coton.
  • Bien rincer et sécher bébé en tapotant plutôt qu’en frottant. Éviter la sueur et couper les ongles.
  • Utiliser des produits d’hygiène adaptés aux bébés, en évitant savons détergents, bains moussants… Penser à une hydratation correcte et constante de la peau avec des produits émollients (qui assouplissent les tissus humains) adaptés : demander conseils au pharmacien ou au médecin.

L’allaitement maternel est habituellement conseillé s’il existe un terrain atopique familial mais son effet protecteur n’a pas été démontré.

Le traitement est ensuite à discuter avec le médecin qui suit votre bébé, généraliste ou pédiatre, qui vous adressera éventuellement à un dermatologue s’il le juge nécessaire. L’essentiel est de toujours penser à soulager l’enfant.

Docteur Salomon-Pomper, la Pédiatre

Vous souhaitez réagir à cet article ? Posez une question à notre Pédiatre ?

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

Eczéma, éruption cutanée chez l’enfant : IPLV ou allergie ?

Partagez sur :

Il y a un commentaire concernant “Mon bébé a la peau très sèche : que faire ?

  1. Une crème que j’aime beaucoup pour la peau sèche, irritée et un peu rouge de ma fille, c’est Cold cream d’Alphanova. Elle a bien adoucit la peau de ma puce.