Tout savoir sur l’examen du col de l’utérus

Tout savoir sur l’examen du col de l’utérus

Tout au long de la grossesse et jusqu’au terme de l’accouchement, le col de l’utérus joue un rôle important : fermé pendant les neuf premiers mois, il se dilate le jour J pour permettre la sortie de bébé. Quelles sont les différentes phases d’évolution du col de l’utérus d’une future maman ? Quels sont les examens clés ? Lors de l’accouchement, quelles sont les étapes de la dilatation du col de l’utérus et comment réagir en cas d’imprévu ? Le blog La vie facile avec mon enfant vous en dit plus. 

Le col de l’utérus : qu’est-ce que c’est ?

L'appareil génital féminin

Pendant 9 mois, bébé grandit au chaud dans l’utérus de sa maman. La partie étroite et allongée de l’utérus est appelée col de l’utérus : pendant les neuf mois de maternité, le col est contracté et protège bébé.

Sous l’effet des contractions, il va se dilater, raccourcir, puis s’ouvrir millimètre après millimètre, permettant ainsi à votre tout petit de voir le jour.

L’examen du col de l’utérus pendant la grossesse

Tout au long de la grossesse, la future maman est sous haute surveillance : un certain nombre de rendez-vous ponctuent les neufs mois d’attente. L’examen du col de l’utérus n’est pas systématique à chacune des visites prénatales, néanmoins gynécologue ou sage-femme réalisent généralement un toucher vaginal. Ce contrôle du col vise à évaluer la qualité du muscle de façon à prévenir notamment les risques d’accouchement prématuré. Contrairement aux idées reçues, le toucher vaginal n’est pas douloureux. Si vous l’appréhendez, vous risquez de contracter vos muscles et dans ce cas, d’avoir quelques douleurs. Il faut donc se relaxer au maximum et faire confiance à votre gynécologue, qui a l’habitude de ce type d’examen.

Par ailleurs, certains praticiens préfèrent l’échographie au toucher vaginal : cette méthode est en effet plus confortable pour les futures mamans qui redoutent souvent l’étape de l’examen du col. Les personnels médicaux ne sont cependant pas encore tous familiers de cet examen pratiqué par l’intérieur du vagin.

Le col de l’utérus pendant l’accouchement

Neuf mois ont passé et bébé est prêt à sortir ! Le col de l’utérus va passer par différents stades de dilatation pour finalement présenter une ouverture d’une dizaine de centimètres environ.

Quel est le processus de dilatation « normal » ?

On distingue trois étapes successives au cours desquelles le col va peu à peu se dilater : la phase de latence (jusqu’à 3 cm d’ouverture), la phase active (jusqu’à 7 cm d’ouverture) et la phase de transition (jusqu’à 10 cm d’ouverture). Régulièrement, une sage-femme procédera à un toucher vaginal afin de contrôler l’évolution du col.

Ce sont les contractions, de plus en plus intenses et rapprochées au fil des heures, qui entraînent l’ouverture du col et la rupture de la poche des eaux. La durée du travail varie en fonction des mamans, même si généralement le col de l’utérus se dilate d’environ un centimètre par heure.

Que faire lorsque la dilatation col de l’utérus est insuffisante et les contractions inefficaces ?

Si le jour J cela est votre cas, plusieurs solutions sont possibles : optez pour une marche, une danse ou des mouvements de bassin. Vous pouvez aussi demander un ballon et faire quelques exercices pour stimuler et favoriser le travail de l’accouchement. Enfin, si cela ne suffit pas, votre médecin pourra programmer des injections d’hormones pour renforcer les contractions ou, à défaut, privilégier un accouchement par césarienne.

 

Cet article vous intéresse ? Découvrez également :

•  Suivi de grossesse : l’agenda de la future maman

  Suivi post-natal : planning de tous vos rendez-vous médicaux

Partagez sur :