Au secours, ma fille veut se maquiller : nos 5 conseils !

Au secours, ma fille veut se maquiller : nos 5 conseils !

Au secours ma fille veut se maquiller ! Une angoisse s’installe : est-ce le début des conflits ? Comment réagir ? A-t-elle l’âge pour commencer à se maquiller ? Aucun parent n’échappe plus à ces questions qui s’imposent avec plus ou moins d’insistance. Dans cette situation, souvent liée à l’adolescence, il est parfois difficile de savoir comment réagir… Voici nos conseils !

Il n’y a pas d’âge pour commencer à se maquiller car au départ, la relation des filles et du maquillage est associée au jeu, à l’imitation. En effet, les petites filles veulent faire comme leurs mamans et s’amusent donc à se barbouiller le visage. En grandissant, il faut veiller à ce que ce lien avec le maquillage reste dans la sphère de l’amusement, de l’exceptionnel.

Le maquillage peut donc être associé à des occasions telles que les anniversaires ou les fêtes, mais toujours de manière enfantine. Se maquiller ne doit pas être présenté aux enfants comme ce geste quotidien, ce réflexe, sans lequel de nombreuses femmes se sentent mal dans leur peau.

Vers l’âge de 13 ans la question du maquillage se pose réellement. Avec l’entrée au collège, les filles ont tendance à vouloir se donner confiance, se démarquer, et parfois, pour certaines, se vieillir.

Conseil n°1 : Instaurer le dialogue

Il est important d’ouvrir le dialogue à ce sujet. En effet, l’interdiction catégorique, sur l’argument que votre fille n’a pas l’âge pour commencer à se maquiller, se solde couramment par l’achat secret de maquillage. Celui-ci est alors souvent de mauvaise qualité, combiné à des expérimentations maladroites et parfois, à une application en excès.

Conseil n°2 : Chercher un terrain d’entente

L’idéal durant cette période serait de trouver un compromis entre la volonté parentale et les attentes ado-naissantes. Par exemple, optez plutôt pour du gloss mais pas de rouge à lèvre, un mascara léger mais pas de crayon, une poudre minérale et du correcteur mais pas de fond de teint couvrant, etc. Expliquez-lui également qu’à l’image d’une jeune fille qui mettrait trop de bijoux, une fille qui mêle maquillage des lèvres, des yeux et de la peau risque le « too much » et pire à ses yeux : le « fashion faux pas » !

Conseil n°3 : Acheter de bons produits

Même si vous pensez qu’elle n’a pas totalement l’âge pour commencer à se maquiller, n’hésitez pas à faire les boutiques ensemble et à lui conseiller certains produits. Le choix des marques et des teintes est très important. En vous mettant de son côté, votre ado acceptera probablement mieux vos conseils.

Conseil n°4 : L’aider à prendre un bon départ

« La peau c’est pour la vie » ! Ainsi, il est primordial d’apprendre à votre fille à en prendre soin par l’application de crèmes et de masques. Si l’étape du maquillage est franchie, aidez-la à choisir des produits légers et adaptés, sans négliger la phase finale, mais primordiale, du démaquillage.

Conseil n°5 : Consulter un dermatologue

Dans le cas d’une peau marquée par l’acné, votre fille peut vouloir le cacher et cela se comprend. Cependant, couvrir sa peau avec des produits de mauvaise qualité ou inadaptés peut aggraver sa situation acnéique. Par prudence, adressez-vous alors ensemble à un dermatologue pour l’aider à trouver des solutions adaptées.

Vous l’aurez compris, au-delà de se demander si votre ado a l’âge pour commencer à se maquiller, il est préférable de ne pas l’empêcher catégoriquement de se maquiller. Essayez plutôt de l’accompagner dans ce qui est finalement une quête d’identité.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Ado : au secours, ma fille de 12 ans ne m’écoute pas !

•  Notre Pédiatre vous répond ! [Question : la puberté masculine]

•  À quel âge mon enfant peut-il rester seul à la maison ?

Partagez sur :