La couvade ou quand papa fait une grossesse nerveuse

La couvade ou quand le papa fait une grossesse nerveuse

Lorsque la femme est enceinte, l’homme n’est évidemment pas indifférent à cette situation, et parfois, son corps non plus. C’est ainsi que l’on constate que certains hommes présentent les mêmes symptômes que leur compagne enceinte : on appelle cela une couvade. Mais pourquoi cela arrive-t-il ? Et quels sont les symptômes de la couvade ? Que faire si cela se produit ?  Le blog La vie facile avec mon enfant vous répond.

Quels sont les symptômes de la couvade ?

Lorsque l’on évoque la couvade ou « grossesse nerveuse » chez les hommes dont la femme est enceinte, on parle bien souvent de ce petit ventre qui s’arrondit en même temps que celui de la future maman (dans une proportion moindre bien évidemment !). Pour autant, la couvade peut se matérialiser par d’autres symptômes. Le futur papa peut ainsi être sujet à des nausées, ressentir des maux de dos, être fatigué, voir des modifications au niveau de son appétit, à la hausse ou à la baisse, avoir les jambes qui enflent, etc. Globalement, l’homme rencontre peu ou prou les mêmes symptômes que la femme enceinte avec des pics au premier et au troisième trimestre.

Couvade : quelles sont les causes ?

La couvade peut exprimer de manière physique, chez le futur papa, une forme d’angoisse ou d’appréhension. Devenir père est une nouvelle responsabilité à laquelle il va falloir s’adapter, il ressent une inquiétude au même titre que la future maman. La couvade est une manière d’exprimer ses sentiments lorsque les mots ne viennent pas. Mais la couvade peut également être le résultat d’un manque d’attention. Durant la grossesse, c’est bel et bien à la maman que l’on s’intéresse. L’homme peut ne pas trouver sa place et se sentir quelque peu exclu de cette situation qui, pourtant, le concerne également. Enfin, la couvade peut être une manière inconsciente de montrer son implication dans la grossesse.

Que faire dans cette situation ?

La couvade n’est pas une maladie, il n’y a bien sûr pas de traitement pour cela. En théorie, il n’y a donc pas grand-chose à faire hormis attendre la fin de la grossesse. Pour autant, s’il s’agit de la manifestation d’une angoisse, il est donc essentiel pour le couple de communiquer à ce sujet. Certains groupes de paroles, encore peu nombreux, permettent également de partager cette expérience avec d’autres futurs papas. Si toutefois ces angoisses sont trop lourdes à gérer, il est conseillé, pour vivre pleinement cette belle période, de consulter un psychologue afin de comprendre pourquoi cette situation est si stressante pour le futur papa.

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Accouchement : papa doit-il être présent ?

 Les papas prennent la parole sur le web

 Papa, comment se préparer à l’arrivée de bébé ?

Partagez sur :