Percer les oreilles de bébé : compatible avec la piscine ?

Percer les oreilles de bébé : compatible avec la piscine ?

Natalizia a posé la question suivante :

« Bonjour, je vais faire percer les oreilles de ma fille puis je continuer les séances de bébés nageurs, sachant qu’elle a tous ses vaccins a jours? ou risque-t-elles de s’infecter? Merci »

Voici la réponse de la pédiatre :

Avant de répondre précisément à votre question, rappelons l’utilité des « bébés nageurs »

Cette découverte de l’eau permet à l’enfant de développer sa motricité dans l’eau. L’enfant apprendra à nager plus facilement s’il est déjà à l’aise dans cet élément, pour peu que leurs parents accompagnateurs le soient également. Seront renforcés : la confiance en soi, la connaissance et la maîtrise de l’élément eau, les  liens de sécurité renforcés avec les parents.

Cette découverte a lieu dans des piscines, à des horaires  réservées à cette activité et dans des conditions d’hygiène optimales, le matin. De même la température de l’eau est supérieure à la température habituelle. Un certificat médical est généralement demandé et il est préférable que les premiers vaccins soit faits. C’est à l’âge de six mois que la plupart des bébés débutent. Dans les centres de thalassothérapie, les bébés peuvent être acceptés plus jeunes.

Concernant le fait de percer les oreilles

Nous pouvons considérer les critères techniques et d’hygiène, esthétiques et ceux concernant l’enfant, notamment la douleur pour percer les oreilles.

• Critères techniques et d’hygiène

Il est préférable que les vaccins 3 antitétaniques soient faits donc que l’enfant ait au moins quatre mois. Cette « opération » doit se faire dans les meilleures conditions d’hygiène : matériel stériles, locaux propres, mains de l’opérateur propres. Ce sont les bijoutiers qui vont percer les oreilles, même s’il on peut penser qu’il serait préférable que ce soit les dermatologues qui opèrent. Ils doivent avoir reçu une formation et pouvoir attester de celle ci.

Des prothèses sont mises en place dans un premier temps puis on les remplacera par des bijoux de préférence en or ou en argent. Attention au système d’attache de la boucle pour diminuer le risque de chute puis d’ingestion voire d’inhalation par le bébé de la boucle tombée.

Pendant la période de cicatrisation, soyez attentive à bien désinfecter la zone percée. Comptez une quinzaine de jours au minimum. Surtout veillez à bien nettoyer vos mains avant toute désinfection. Utilisez de l’eau et du savon voire des produits antiseptiques pour réaliser ce nettoyage. En cas d’infection voyez votre médecin. Les saignements sont rarissimes et liés à des anomalies de coagulation. Les blessures sont rares, liées à une ponction trop basse ou à une boucle trop serrée qui s’incruste dans l’oreille.
Notez aussi que des textes réglementaires encadrent la pratique des piercings : circulaire du 6 juillet 2009, et plus précisément l’affichage concernant les mesures d’hygiène.

• Les critères esthétiques

Les critères esthétiques poussant les parents à faire percer les oreilles de leurs jeunes enfants ne se discutent pas. Il s’agit souvent de tradition familiale. Attention au lieu choisi pour le trou, l’oreille ne terminant sa croissance qu’à l’âge de sept ans.

• La douleur

Elle est fugace, comme celle occasionné par une piqûre ou un vaccin, il semble que le souvenir de la douleur n’est pas vivace chez les mamans consultées à ce sujet. On peut préventivement appliquer sur le lobe une crème anesthésiante. Ensuite surveillez les trous, en veillant à ce qu’ils ne se rebouchent pas.

Vous allez faire percer les oreilles de votre enfant qui pratique l’activité « bébés nageurs« . Faites percer les oreilles après la séance hebdomadaire et si la cicatrisation se fait normalement, sans signe d’infection, vous pourrez retourner normalement à la piscine la semaine suivante. Après la séance, rincez bien les lobes à l’eau claire et lavez au savon. Bon bain !

Docteur Salomon-Pomper, la Pédiatre

 

Vous souhaitez réagir à cet article ? Posez une question à notre Pédiatre ?

 

 Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

 Pourquoi vaccine-t-on les nourrissons et les bébés ?

 

Nous attirons l’attention des lecteurs de notre blog sur le fait que ce service gratuit a ses limites : aucun examen clinique n’étant réalisé par notre pédiatre, les éléments fournis par les lecteurs étant par nature parcellaires, les réponses ne sauraient engager ni la responsabilité de l’éditeur de ce blog, ni la responsabilité de son auteur qui ne peut que recommander la consultation d’un professionnel de la santé pour le cas évoqué dans une question. En savoir plus…

Partagez sur :