Renouer le dialogue grâce à la médiation familiale !

Renouer le dialogue grâce à la médiation familiale !

Divorces et séparations, une réalité sociale

En 2012, selon l’INSEE, un divorce ou une séparation sur deux a lieu en milieu urbain. 2,8 millions d’enfants vivent dans une famille monoparentale et plus d’un million d’enfants habitent dans une famille recomposée. La résidence des enfants est fixée à 72 % chez la mère et un enfant sur dix ne voit jamais son père. Derrière ces statistiques, des réalités humaines : ruptures du lien, souffrances, conflits non résolus, communications perturbées ou inexistantes.

Pour le bien-être de tous et des enfants notamment, il est important d’arriver à retrouver une communication apaisée au sein de la famille : c’est le rôle important de la médiation familiale ! 

La médiation familiale : pour qui, pour quoi ?

La médiation familiale est accessible à  tout le monde : seul l’accord des personnes est nécessaire. Elle peut porter sur tous types de sources de désaccord : questions financières, partage des biens, résidence des enfants en cas de séparation et divorce… Elle peut aussi concerner une mésentente entre un parent (ou un beau parent) et un adolescent, entre des frères et des sœurs et plus largement entre générations.

La médiation familiale : comment ?

Le médiateur familial propose un espace de paroles et d’échanges entre les personnes. Sa présence leur garantit un espace temps sécurisé et libre.

Les personnes en médiation sont assurées de son impartialité : il ne prend partie ni pour l’une ni pour l’autre. Il s’interdit tout jugement sur les idées ou attitudes des personnes qu’il reçoit. Tenu à la confidentialité, il n’a aucun intérêt dans l’affaire qui oppose les personnes. En général, 4 ou 6 entretiens d’une heure et demi sont suffisants pour conclure la médiation et trouver un terrain d’entente.

La médiation familiale : une alternative au recours à la justice

Les médiateurs familiaux sont des professionnels ayant suivi une formation pratique et théorique pendant deux ans dans un organisme agréé, validé par un diplôme d’Etat.

Ils ne remplacent ni un avocat ni un juge aux affaires familiales : l’un « défend son client » sans prendre en compte nécessairement les besoins de l’ensemble de la famille, l’autre applique la loi et défend « l’intérêt supérieur de l’enfant ». Les médiateurs familiaux ont quant à eux pour rôle d’accompagner et d’aider les personnes à trouver elles-mêmes les solutions pour régler leur(s) désaccord(s). Avocats, juges et médiateurs ont ainsi des fonctions différentes mais complémentaires.

La médiation familiale, accessible à tous !

Chaque personne paie en fonction de ses ressources selon un barème établi par la Caisse d’Allocations Familiales. Les tarifs s’échelonnent entre 2 et 130 € par entretien.

Et ensuite…

Certaines personnes décident d’aller plus loin en formalisant leur accord par écrit. Celui-ci, une fois présenté au juge, pourra être homologué et sera la base de leur nouvelle organisation de vie. Dans tous les cas, la médiation aura permis de rétablir le dialogue.

Les personnes pourront, si besoin, revenir en médiation et établir ensemble de nouveaux accords en fonction de l’évolution de leur vie et des besoins de leurs enfants.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

 Papa séparé de sa fille, comment gérer la situation ?

  Divorce : comment l’annoncer à votre enfant ?

Partagez sur :

Il y a 2 commentaires concernant “Renouer le dialogue grâce à la médiation familiale !

  1. Très clair et concis. Juste une petite précision? Qd tu parles de mésentente parents ado ou de conflit generationnel, est ce toujours ds le cadre de la séparation des parents?
    Catherine

  2. Bonjour Catherine,
    La médiation familiale concerne un grand nombre de conflits au sein de la famille. Dans le cas précis des conflits parents / adolescents ou conflits entre générations, il ne s’agit pas nécessairement de situations de séparation. Le travail du médiateur va être de créer un cadre sécurisant pour les personnes. Il va les aider à reprendre une communication apaisée dans un climat d’écoute et de respect réciproque. Très bonne continuation et à bientôt sur le blog !