Violence chez les tout-petits : que faire quand mon enfant tape ?

Violence chez les tout-petits : que faire quand mon enfant tape ?

Que l’enfant tape parce qu’il est en colère, parce qu’il « joue » ou parce qu’il cherche les limites, il n’est pas toujours aisé de savoir quelle est la bonne attitude à adopter face à un enfant qui frappe les autres, parfois même ses parents.

Partagés entre un sentiment de colère et le risque de s’emporter face à la provocation, ou simplement pris d’une envie de passer outre car après tout, les coups que portent ses petits poings ne font pas mal, il est souvent difficile pour les parents de trouver le ton et les mots justes. 

Pourtant, si le fait qu’à 2 ou 4 ans un enfant tape, morde, griffe ou jette son assiette pleine de nourriture au travers de la pièce est « normal » (et ce, même s’il pratique les quatre en même temps !), ces comportements n’en restent pas moins exaspérants et inadmissibles à mesure que l’enfant grandit. Ils doivent ainsi progressivement disparaître grâce à la fermeté bienveillante des adultes qui portent la responsabilité de la socialisation actuelle et à venir de l’enfant.

Comment réagir lorsque mon enfant a un comportement agressif ?

Tout d’abord, il n’y a aucun doute à avoir, les adultes doivent réagir lorsqu’un enfant a un comportement violent, que cela soit « pour jouer » ou parce qu’il est en colère. Vous devez exprimer calmement et fermement votre désaccord. Il est nécessaire d’énoncer clairement les règles : « il est interdit de taper ». L’intonation, le regard et la gestuelle doivent être cohérents pour qu’il comprenne bien qu’il ne s’agit pas d’une demande ou d’un souhait de votre part mais bien d’un impératif. S’il n’a pas bien compris qu’il s’agit d’une règle, il peut se sentir injustement puni.

Les parents représentent la première source de sécurité à la fois physique et psychologique de l’enfant. Ils ne doivent donc pas se montrer ébranlés par les agissements de leur petit bout de 2 ans mais lui montrer qu’il y a un cadre et que celui-ci est solide. C’est en imposant des limites que les adultes sécurisent les enfants.

De plus, le respect des autres est une règle qui s’apprend tout d’abord dans la famille et comme toute règle, elle n’existe que si elle est assortie d’une sanction lorsqu’on la transgresse. Cette sanction doit être graduée en fonction de la « gravité » du comportement de l‘‘enfant mais ses agissements ne doivent surtout pas être minimisés par les adultes. Cela ne ferait que l’encourager à rechercher un peu plus loin les limites.

Si votre enfant à l’air de faire cela « pour rire »

Il doit comprendre que ce n’est pas un jeu et votre attitude ne doit laisser aucun doute. On peut rigoler lorsque un enfant plonge ses doigts dans la confiture mais pas lorsqu’il tape, mord ou griffe ! Il doit intégrer qu’il y a, au sujet des comportements violents comme pour ce qui touche à sa sécurité, des règles qui sont fermes, définitives et par conséquent non négociables.

S’il exprime une frustration

Assurez-vous qu’il comprenne que ce n’est pas sa colère que vous désapprouvez mais la façon violente dont il l’exprime. Ne lui dites pas qu’il ne doit pas être en colère ou qu’il ne doit pas le montrer. Dites-lui que vous avez compris son sentiment et rappelez-lui que c’est par des mots qu’il doit exprimer son mécontentement. Aidez-le à exprimer verbalement sa colère avec ses mots à lui. Montrez-lui ensuite qu’une fois qu’il s’est expliqué, on peut essayer ensemble de trouver un compromis lorsque cela est possible.

En pratique que puis-je faire lorsque mon enfant tape ?

Lorsqu’un enfant joue avec vos nerfs afin de voir jusqu’où il peut aller, cela peut être tout à fait exaspérant et il est possible que vous perdiez patience et qu’un geste vous échappe. Ben qu’une fessée ne soit pas dramatique, ce n’est pas une solution en soit et cela envoie un message embrouillé à l’enfant : je te tape parce que tu me tapes. Non seulement il cessera (peut-être) de taper par peur et non par raison mais de plus, cela risque de banaliser ce geste et de l’entraîner à le reproduire sur d’autres. Pour l’éviter, quitter la pièce est la meilleure solution. De plus, en dessous de 5 ans l’attention et la présence des parents constituent les principales sources de satisfaction des enfants. En être privé pendant quelques minutes donnera à votre enfant le sentiment d’être très puni (d’où les pleurs qui ne manqueront pas de survenir à ce moment).

Voici une proposition de rituel à instaurer lorsque votre enfant a des comportements violents envers vous, par exemple.

1. Abaissez-vous à son niveau pour que vos yeux soient à hauteur des siens, cela vous aidera à obtenir toute l’attention de votre enfant, et attrapez ses deux mains.

2. Dites fermement, en le regardant droit dans les yeux « on ne tape pas, je sais que tu es en colère mais je ne vais pas te laisser me frapper, on ne tape pas ». Attendez-vous à ce que votre enfant tape et répète son geste à nouveau, si c’est le cas ou si vous sentez que vous allez perdre patience et que vos nerfs ne tiennent plus, relevez-vous et quittez la pièce, vous avez besoin de souffler pour éviter de réagir de façon disproportionnée. Dites-lui « c’en est assez, si tu me tapes, je ne veux pas rester avec toi. » et sortez.

3. Il se peut fort que votre enfant se mette à pleurer, attendez 30 secondes ou 1 minute et revenez, baissez-vous de nouveau à hauteur de ses yeux et dites doucement : « est-ce que tu as compris pourquoi je me suis fâché(e) ? » Attendez son approbation et ajoutez « Demande pardon à maman/papa »

4. Attendez d’entendre « Pardon », faites un câlin et dites-lui que vous l’aimez, ça aussi, les enfants ont besoin de se l’entendre répéter.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

Violence chez les tout-petits : Pourquoi mon enfant tape ?

Au-delà de l’incompréhension et de la surprise de voir son petit ange se transformer parfois en petit monstre, à quoi cette violence est-elle due ?

Partagez sur :

Il y a 38 commentaires concernant “Violence chez les tout-petits : que faire quand mon enfant tape ?

  1. Merci pour ces petits conseils qui m’on rassuré et qui vont être appliqué des demain en espérant que ça apporte ces fruits;)

  2. Merci pour ces explications je fêtait déjà ce que vous conseillez ça me rassure que j’ai la bonne attitude je n’est jamais été confronter à cela avec ma première mais la mon fils de 16 mois ce comporte parfois comme un vrai petit monstre lorsqu’il est frustré merci encore!

  3. Et on fait comment quand l’enfant ne parle pas encore ? Je suis confrontée à ce problème depuis peu avec mon fils de 22 mois. Il a toujours été câlin et souriant mais depuis quelques semaines, c’est la guerre pour tout et rien. Il ne supporte pas la frustration et ne peut pas l’expliquer verbalement…

  4. Bonjour Gloria,
    Nous vous conseillons d’adopter la même attitude que celle évoquée plus haut lorsque votre fils fait preuve d’agressivité. S’il ne parle pas encore et ne dis pas « pardon », demandez lui par exemple de s’excuser en vous faisant un bisous. Si la situation perdure et que vous perdez pied, n’hésitez pas à un parler à votre pédiatre. Bonne continuation et à bientôt sur le blog !

  5. Bonsoir
    Mon fils de 3 ans me tape
    Je suis à la lettre vos conseils
    Le truc est que quand je pars parce ce qu il continue a me taper , il est treeees en colère et jeté par terre tout ce qu il trouve sur son passage …… Il me pousse a bout, il a du caractère et il est têtu ….. J ai vraiment peur pour l avenir….

  6. Bonjour,
    Aux vues de ces éléments et sans plus d’informations nous vous conseillons de contacter votre pédiatre afin de lui faire part de la situation. Celui-ci saura être à votre écoute et pourra vous aider à trouver des solutions. Il pourra également vous conseiller, s’il le juge nécessaire, de consulter un pédopsychiatre. Dans tous les cas, il sera en mesure de vous rassurer et de vous conseiller. Nous vous souhaitons une bonne continuation, à bientôt sur le blog !

  7. Merci pour vos précieux conseils. C’est rassurant de se dire que cela peut être « normal ». Notre fille a 3 ans et elle tape ses petits copains. Doit on réagir de la même façon? ce qui me fait peur c’est plutôt que j’ai du mal à rester calme, je m’énerve assez vite. J’ai peur que son comportement « reflète » le mien. Je ne supporte pas qu’elle tape les autres. Je lis vos conseils, il faut absolument que je reste « zen » et que je prenne sur moi mais ce n’est pas évident! Merci de votre réponse

  8. Bonjour,
    Merci pour l’intérêt que vous portez à notre blog et à nos articles !
    Concernant l’attitude de votre fille, effectivement, rassurez-vous : il s’agit d’une étape « normale » mais toutefois exaspérante de la vie de votre enfant. Pour comprendre, nous vous invitons à consulter l’article : Violence chez les tout-petits : pourquoi mon enfant tape ?. Nous vous conseillons d’adopter la même attitude que celle évoquée plus haut, afin que votre petite fille présente ces excuses à ses camarades. Restez calme mais ferme. En gardant une attitude calme, vous montrez à votre fille le bon exemple, même si la situation vous exaspère. Si la situation perdure et que vous perdez pied, n’hésitez pas à un parler à votre pédiatre. Celui-ci sera en mesure de vous rassurer et de vous conseiller. Très bonne continuation et à bientôt sur le blog !

  9. Bonjour, Merci pour ces conseils.
    Mais je mets déjà en pratique, de me mettre à sa hauteur, de lui parler calmement et fermement, qu’on ne doit pas taper… mais mon fils de 3 ans, si je sors de la pièce me suit et veux que je lui apporte de l’attention.
    Il comprend car quand je lui demande après pourquoi maman était en colère il me dit parce que j’ai tapé et on a pas le droit de taper. Puis il me demande pardon et me fait un bisou.
    Le problème c’est que c’est répétitif dans la journée et que ce n’est pas pour ça qu’il arrête.
    Que faire??
    J’en peux plus, il est dans la recherche affective et d’attention et me pousse à bout dans chaque situation. (A table, au moment du coucher…)
    Merci de votre réponse

  10. Bonjour,
    Votre fils comprend et s’excuse, c’est déjà un premier signe positif. Toutefois, ces comportements restent répétitifs, mais depuis combien de temps ? Y-a-t-il eu un élément déclencheur à ce besoin d’attention et d’affection ? Dans votre cas et sans plus de renseignements, nous vous invitons à contacter votre pédiatre. Celui-ci sera en mesure de vous rassurer et de vous conseiller. Il pourra également, s’il le juge nécessaire, vous recommander de rencontrer un pédopsychiatre. En attendant, continuez à adopter cette attitude, calme mais ferme. Je suis persuadée que les choses rentreront dans l’ordre prochainement. Bonne continuation et à bientôt sur le blog !

  11. Je suis un peu rassurée par les propos tenus ici surtout en lisant que l’attitude de mon fils est « normal » ! Il a 19 mois et il tape, crie et lance tout ce qui se trouve sur son passage. Il nous tape moi et son père mais aussi son frère, sa soeur et tout ce qui lui passe sous la main !! J’applique déjà la technique évoquée dans l’article et je vois bien qu’il comprend parfaitement ce que je lui demande alors j’ai bon espoir que cela finisse par payer. Par contre je le met « au coin » à proximité de moi quelques secondes mais pour lui cela est devenu un jeu et il me provoque pour que je le mette au coin (il me tape puis me montre le coin), je vois bien que c’est uniquement pour attirer mon attention mais je me demande finalement si je dois poursuivre cette technique ?? merci de votre aide

  12. Bonjour,
    Effectivement, vous semblez être sur la bonne voie. Si votre fils vous provoque pour être mis au coin, feignez l’indifférence face à cette provocation et n’hésitez pas à demander à votre compagnon de vous aider. Lui-aussi peut choisir de mettre votre fils au coin. Lorsqu’il est punit, ne prêtez pas attention à son attitude. Laissez-le jusqu’à ce qu’il décide de s’excuser. Je suis persuadée que les choses rentreront dans l’ordre rapidement ! Nous vous souhaitons une bonne continuation, à bientôt sur le blog !

  13. Mon fils de 10 ans est très violant et il me tape que faire merci de votre conseil

  14. Bonjour Sandrine,
    Au vu de ces éléments et sans plus d’informations, je vous invite à contacter directement votre médecin afin de lui faire part de la situation. Celui-ci pourra notamment vous orienter vers un psychologue afin qu’il puisse vous accompagner et vous aider, vous et votre jeune garçon, à surmonter vos difficultés. Ensemble, vous pourrez revenir sur les différents événements qui ont pu vous conduire à cette situation et trouver des solutions adaptées. Nous vous souhaitons une très bonne continuation, à bientôt !

  15. Bonjour,
    Merci pour ces informations très utiles! Je ne suis quand même pas totalement rassurée quant à la situation dans laquelle je me trouve. Mon fils de 2 ans se conduit mal à la crèche depuis quelques temps. Il tape ses copains sans forcément avoir eu une altercation avec eux au préalable, il lance tout ce qui se trouve sur son passage et il « provoque » les dames qui s’occupent de lui. A la maison il a moins tendance à nous taper mais par contre il n’arrête pas de lancer, lancer, lancer pour nous provoquer. Depuis tout petit il a toujours eu « la main leste » comme on dit. On lui disait de ne pas taper, mais nous avons conscience de ne pas l’avoir assez fait…cette période s’est calmée mais revient de temps en temps. Là nous sommes en plein dedans et ce qui me dérange est qu’il le fait alors qu’il n’a pas nécessité de se défendre ou d’exprimer une émotion. De plus, il parle très bien, ce qui m’inquiète encore plus car il ne devrait plus avoir besoin de ses mains pour s’exprimer. Notre « méthode » correspond à peu prés à celle que vous détailler dans votre article : se mettre à son niveau, lui parler dans les yeux fermement, le « coin » également pour réfléchir à sa bêtise et lui demander de dire pardon. Cela fonctionne moyennement mais je pense que nous devons persévérer. Comment réagir face à ce qui se passe à la crèche? Devons-nous insister et en reparler à la maison? Nous l’avons fait, ça le met en colère! Quelle attitude adopter face à cette violence « gratuite »? Je suis un peu perdue… Je vous remercie par avance.

  16. Bonjour Violaine,
    Effectivement, votre démarche est la bonne et nous vous invitons donc à persévérer. N’hésitez pas également à en parler aux personnes qui encadrent votre fils à la crèche afin qu’elles adoptent la même attitude. Le soir, vous pouvez effectivement revenir sur ces réactions ensemble afin de le sensibiliser au fait qu’à la crèche, les règles sont les mêmes qu’à la maison. Si ces problèmes persistent, n’hésitez pas à en parler à votre pédiatre afin qu’il vous rassurer et vous conseiller. Il pourra également, s’il le juge nécessaire, vous orienter vers un confrère pédopsychiatre. Nous vous souhaitons une bonne continuation, à bientôt sur le blog !

  17. Tout d’abord merci de vos conseils parce que je sentais bien que je faisais un peu fausse route. Mon fiston de 17 mois se jette à terre ou frappe à chaque contrariété. Bien sûr son père et moi ne lui laissons jamais passé mais j’avoue que je peux hausser un peu fort le ton, je me laisse déborder par mes émotions. Je pense que cela me blesse qu’il nous frappe.

  18. Un détail de la méthode me pause problème. J’essaye de toujours me mettre à son niveau pour lui expliquer pourquoi je me fâche mais je ne parviens pas à accrocher son regard. Comment faire?

  19. Bonjour Harmony,
    Merci pour l’intérêt que vous portez à notre blog :) A priori donc, votre démarche est la bonne et vous devez persévérez. Pour capter son regard lorsque vous êtes à sa hauteur, commencez par lui demander calmement de vous regarder. Prenez votre temps, restez calme mais ferme. Je suis persuadée que la situation rentrera prochainement dans l’ordre. Bonne continuation et à bientôt sur le blog !

  20. Pour « La vie facile », quelle formation avez vous pour répondre à tous ces internautes ?

  21. Bonjour Marc,
    Notre blog est administré par les équipes d’A2micile, spécialiste des services à la personne, dont la garde d’enfants à domicile. Nous travaillons ainsi au quotidien auprès de professionnels de la petite enfance. Parallèlement, pour toutes les questions d’ordre médical nous faisons appel aux services du Dr Salomon Pomper, notre pédiatre. Celle-ci répond ainsi à de nombreuses questions de nos internautes. Enfin, nous sommes également en partenariat avec les équipes de France Médecin, qui nous accompagne au quotidien sur différentes thématiques.
    Très bonne continuation et à bientôt sur le blog !

  22. l’enfant de 4 ans de ma meilleure amie a été un vrai démon aujourd’hui, il voulait tout péter dans la maison, tout détruire, il sacre, il frappe, et il a frappé son père dans les parties génitale et la réponse de son père était de le lui donner une bonne gifle sur la joue … sa me reste dans la tete. depuis.. c sur que le petit a pleuré … je sais que je suis que la meilleure amie mais je ne sais pas quoi faire avec cela….

  23. Bonjour,
    Au vu de ces éléments et sans plus d’informations, nous vous conseillons dans un premier temps d’aborder le sujet avec les parents de l’enfant afin de connaître leur position. Ensuite, vous pouvez recommander à votre ami la lecture de cet article et des recommandations qui s’y trouvent afin d’aider leur enfant à adopter les bons gestes et les bonnes paroles. Nous vous souhaitons bonne continuation, à bientôt !

  24. Bonjour,
    Merci pour vos conseils. J’ai une petite fille de 20 mois qui s’affirme de plus en plus et je me rends compte que j’adoptais la bonne méthode quand elle cherchait à frapper ses parents surtout par test. Mais depuis une semaine, à la reprise de la crèche, elle est devenue de plus en plus capricieuse, à crier et à frapper en dehors de la maison. Elle crie « non! » dès qu’elle croise un enfant ou un adulte et court pour le taper. J’avoue que ces changements me font perdre pied et font que je m’emporte vite aussi. Effet boule de neige. C’est aussi plus difficile de s’endormir. Elle a besoin de nous pour se calmer au coucher sans quoi elle part dans une crise de larmes sans fin. Pourtant, à la crèche tout semble normal, une petite fille mignonne qui « fait sa petite vie ».

  25. Bonjour Fred,
    Merci pour l’intérêt que vous portez à notre blog. Si vous adoptez l’attitude conseillée, maintenez le cap ! Il est important que les deux parents soit en accord et adoptent une attitude similaire. D’autre part, n’hésitez pas à échanger avec le personnel de la crèche pour connaître leur position et les inviter à réagir de la même manière. Quand vous sentez que vous perdez pied, n’hésitez pas à passer le relai à votre conjoint ou à un autre membre de la famille. Ne culpabilisez pas. Le soir, instaurez un rituel de coucher : aucune activité bruyante ou énervante, mais du calme. Lisez une histoire, dites bonne nuit aux doudous et expliquez-lui que vous aussi vous allez aller vous coucher mais que vous vous retrouverez dès le réveil. Si votre fille a peur du noir, n’hésitez pas à installer une veilleuse pour la rassurer. Je suis persuadée que la situation ira en s’améliorant. Toutefois, si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à contacter votre pédiatre afin d’échanger avec lui sur la situation. Bonne continuation et à bientôt !

  26. Bonsoir,
    je me retrouve un peu dans le même cas que Violaine. Seulement mon pti bout a tout juste 1 ans. La crèche nous a signalé certains faits de violences envers ses camarades. depuis une quinzaines de jours nous lui expliquons que taper c’est mal et qu’il ne peut pas le faire. Il y a une amélioration de notre côté mais pas à la crèche. Ce qui m’intrigue le plus c’est qu’à la crèche comme sur votre blog tous le monde s’accorde à dire que ce comportement se développe entre 2 et 4 ans… Y a-t-il une explication au fait que çà arrive aussi tôt a notre petit Loulou???

  27. Bonjour,
    Je vous invite à suivre les recommandations présentes dans l’article ci-dessus. La situation semble s’améliorer chez vous et c’est un bon premier pas. Parlez-en avec le personnel de la crèche afin que les personnes encadrant votre fils puissent adopter la même ligne de conduite. Si la situation ne s’améliore pas, n’hésitez pas à contacter votre pédiatre pour qu’il puisse vous accompagner. Il pourra, s’il le juge nécessaire, vous recommander un pédopsychiatre. Au vu des éléments évoqués, il est difficile d’expliquer pourquoi votre fils développe ce comportement plus tôt… Bonne chance et à bientôt !

  28. Bonjour, mon fils qui a 2ans1/2 quand il s’y met a un très fort caractère si il a décidé d’une chose il ne lâchera rien quite a pleurer une heure. Il en vient a taper ou pour jouer ou pour exprimer sa colère je lui explique mais me dit « non c’est toi arrête »… et recommence et si je le puni il sent rend malade et est incapable de se calmer seul… dur dur! Et en ce moment il pleure la nuit et quand on vient le voir il ne veut plus dormir on a beau TT lui expliqué il s’en fou alors on le laisse pleurer et s’endors après une bonne heure de crise. On pense adopter les bonnes méthode alors que faire?

  29. Bonjour Laura,
    Il est important que votre enfant comprenne que ce n’est pas sa colère que vous désapprouvez mais la façon violente dont il l’exprime. Ne lui dites pas qu’il ne doit pas être en colère ou qu’il ne doit pas le montrer. Dites-lui plutôt que vous avez compris son sentiment mais rappelez-lui que c’est par des mots qu’il doit l’exprimer. Aidez-le à verbaliser sa colère avec ses mots à lui. Montrez-lui ensuite qu’une fois qu’il s’est expliqué, on peut essayer ensemble de trouver un compromis lorsque cela est possible. Lorsque votre enfant adopte un comportement violent, adoptez l’attitude évoquée ci-dessus. Bonne continuation et à bientôt sur le blog !

  30. Bonjour,
    Mon fils de 5 ans tape souvent, les copains de l’ecole et surtout son petit frere de 2 ans. Il ne se contente pas de le taper: il le bat a coup de poings de toutes ses forces. Si le petit frère lui pique un jouet, s’il ne vient pas quand il l’appelle, et même pour le punir, il le tape ! Nous avons tout essayé: lui parler calmement à sa hauteur, le mettre au coin, la fessée, passer plus de temps privilégié avec lui… Mais son comportement persiste. Après avoir vu une psychomotricienne, il semble que la situation se soit un peu apaisée à l’école (mais j’ai encore entendu un élève me dire qu’il l’avait frappé) mais à la maison, il bat toujours son frère plusieurs fois par jour. Que faire ? La psychomotricienne coûte cher et les CMPP ont une longue liste d’attente. Merci pour vos conseils

  31. Bonjour Rita,
    Nous vous conseillons dans un premier temps d’adopter l’attitude évoquée dans l’article. Abaissez-vous à la hauteur de votre fils et attrapez le par les deux mains. Expliquez-lui votre désaccord et qu’il y a d’autres façon d’exprimer son désaccord. Ensuite, demandez-lui de s’excuser auprès de son petit frère. Si la situation ne s’améliore pas, je vous encourage à contacter votre médecin, qui pourra vous aider et vous orienter, s’il le juge nécessaire, vers un pédopsychiatre ! Bonne continuation et à bientôt sur le blog !

  32. Bonjour malheureusement j’ai eu ses méthodes pour mon fils de 3 ans je le puni en le laissant seul dans la pièce mais il sort de celle ci tout de suite et me suis je le ramène dans sa chambre et il recommence il me répond et me tape à nouveau je ne sais plus quoi faire pour qu’il obéisse et arrête de me taper sachant qu’il ne tape que moi et pas sa mère . Comment procéder ??

  33. Bonjour Maxime,
    Si malgré ses conseils la situation persiste, nous vous invitons à en parler avec votre pédiatre. Il pourra vous aider et vous orienter, s’il le juge nécessaire, vers un pédopsychiatre. Très bonne continuation et à bientôt sur le blog !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>