Mon enfant n’a pas d’amis

enfnat-pas-d'ami-

Si vous constatez que votre enfant n’a pas d’amis, vous devez en discuter avec lui, afin de déterminer la cause de cette particularité.

Pourquoi un enfant n’a-t-il pas d’amis ?

La timidité fait partie des principales raisons de l’isolement. Pour la vaincre et se trouver à l’aise avec les autres, il faut déjà l’être avec soi-même. Un enfant timide a besoin de croire en lui. Ses parents doivent se montrer positifs et l’aider à s’affirmer en lui montrant qu’il a de la valeur.

Un enfant au contraire trop agité et trop intrusif est aussi souvent mal accueilli, car il bouscule trop des autres. Il faut alors lui apprendre à se calmer et à se montrer plus prévenant avec son entourage pour se faire accepter.
Trouvez une activité qui le passionne et qui lui permet de rencontrer des enfants dont il partage le même intérêt. Il s’insérera alors plus facilement au sein d’un groupe.

Consacrez du temps à votre enfant pour déceler un éventuel problème plus grave

Votre enfant connaît peut-être des blocages qui n’ont pas lieu d’être. S’il se fait des idées fausses, se considère mal, pense que ses parents ne l’aiment pas (ou son entourage, ou sa maîtresse), etc., il faut l’aider à se confier pour pouvoir ensuite le détromper sur ses a priori.
Par ailleurs, les problèmes de harcèlement constituent des drames que les enfants ont du mal à confier. Si vous suspectez un quelconque problème, vous devez l’interroger en douceur, mais aussi aller là où ce chantage peut s’exercer – souvent à l’école – pour en apprendre davantage et trouver des solutions.

Et si votre enfant était naturellement solitaire ?

Voilà une question à vous poser absolument ! Si votre enfant est un solitaire de nature, ne pas avoir d’amis vous dérange sans doute plus que lui-même. La pression de la société exige d’être populaire, mais la solitude désirée est parfaitement respectable.
Les vrais enfants solitaires sont minoritaires, mais ils existent. Vous devez le cas échéant veiller à ce que votre enfant ne s’exclue pas totalement de la société, afin de pouvoir s’y faire une place. Ne le forcez pas à tout prix à côtoyer d’autres enfants et laissez-le se forger un cercle d’amis, certes restreint, mais sans doute plus solide.

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Harcèlement scolaire : que faire ?

 Comprendre et vaincre la phobie scolaire

 Le harcèlement scolaire à l’heure d’internet

Partagez sur :